Assises du textile et de l'habillement : parvenir à jouer collectif

Initiées depuis début avril, les Assises du textile et de l'habillement ont pour ambition de donner la parole aux détaillants et de faire remonter des idées alternatives ou des initiatives. Après Dijon et Strasbourg, l'opération menée par la Fédération Nationale de l'Habillement (FNH) s'arrêtait le 13 mai à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris.


Quelques pistes de réflexion pour les commerçants - FNW

Dominique Restino, président de la CCI de la capitale, ouvrait cette matinée en revenant sur l'impact des manifestations de « gilets jaunes » sur le commerce, glissant qu'un « kit de survie » du commerçant et une campagne de soutien au commerce de proximité ont été mises sur pied. L'élu a aussi souligné que des aides existent pour les commerçants qui ont vu leur boutique malmenée. « Il y a des aides par tranche de 1 000 euros jusqu'à 7 000 euros. Mais je suis surpris par le peu de demande que nous avons eu, a-t-il lancé. Vous n'avez pas envie qu'on vous aide ? »

Peut-être y-a-t-il un peu de cela. Car ce lundi matin, à peine une trentaine de personnes assistait à ces Assises voulues par Eric Mertz, le président de la FNH. Pourtant, au-delà de la déclaration du patron de fédération qui souhaite voir les commerçants travailler ensemble pour bâtir un modèle d'avenir pour la profession, l'événement est l'occasion de collecter quelques idées pour dynamiser le commerce. Annick Jehanne, de l'association NordCréa, a d'abord planté le décor en précisant aux commerçants présents que la période, si elle est délicate, est aussi riche d'opportunités.

« Des changements comme celui-ci se déroulent tous les 20-30 ans. Tout s'accélère. Et il faut suivre pour survivre. Mais les grands groupes sont aussi confrontés à cela. Ils n'ont pas l'habitude. Ils vont s'adapter et travaillent, mais ces changements se déroulent en une année. Vous êtes plus petites, plus agiles. Et vous avez la capacité d'apporter des réponses rapides ». Et d'évoquer l'importance croissante des produits locaux, durables, sociaux, d'utiliser les nouvelles technologies pour simplifier la vie du client, d'apporter un propos différenciant, de proposer de nouveaux services comme la customisation ou la seconde main, ou de créer un lien...

La présidente de l'association nordiste, qui regroupe quelque 120 acteurs du secteurs de différentes tailles, milite aussi pour des solutions communes. « La conclusion de deux ans de travaux, c'est que seul, ce n'est plus possible d'avancer. Il faut se parler, se regrouper ». Une mise en pratique avec des ateliers a réuni par petits groupes les commerçants présents ce matin-là, qui ont travaillé sur les attentes des clients ou encore les solutions d'avenir pour valoriser le commerce indépendant. Pour les commerçants présents, le trafic en magasin, les prix et les marges restent clairement des sujets majeurs.

« Ce qui est intéressant, c'est que les idées proposées sont vraiment différentes selon les régions, explique l'intervenante. Ce que nous souhaitons, c'est aussi que des dynamiques locales se mettent en place. Qu'ensemble les commerçants imaginent des solutions ». Les bonnes idées seront compilées au terme du tour de France, en fin d'année. Avec le projet de les faire connaître bien au-delà des commerçants qui auront participé à ces réunions.

Organisme représentatif du commerce indépendant d’habillement, la FNH réunit des commerces d’une branche comptant plus de 40 000 commerces, générant 63 000 emplois et affichant un chiffre d’affaires cumulé de 12 milliards d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterIndustrieDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER