×

Aux Etats-Unis, le spécialiste des licences Centric Brands se déclare en cessation de paiement

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
19 mai 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Centric Brands Inc. est un acteur majeur de la mode aux Etats-Unis. Il est spécialisé dans la réalisation de produits sous licence pour plus d'une centaine de marques dont Calvin Klein, Tommy Hilfiger, Under Armour, Kate Spade, Hervé Léger et Michael Kors. Le groupe s’est volontairement placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites et va se restructurer sous forme d’une société privée contrôlée par ses prêteurs de capital risque.


Centric Brands a récemment acquis le label Zac Posen - Instagram: @zaczacposen


Le dossier de Centric Brands a été déposé devant la Cour des Banqueroutes des États-Unis dans le district sud de New York, au bureau de White Plains. Cette déclaration va permettre à Centric Brands de conserver son financement de 435 millions de dollars (398,11 millions d’euros), prêté par un groupe de créanciers qui prévoient de racheter l’entreprise sous un nouveau format. Il s’agit des fonds Blackstone, Ares Management et HPS Investment Partners.
 
Le groupe a récemment ajouté le label Zac Posen à son portefeuille de marques propres, parmi lesquelles figuraient déjà Hudson, Robert Graham, Swims et Avirex. Son objectif est de réduire substantiellement sa deuxième ligne de crédit d’environ 700 millions de dollars (640,64 millions d’euros) grâce à ce plan de restructuration.

Le groupe espère aussi que les fonds qu’il a pu protéger grâce à la procédure vont lui permettre de poursuivre ses opérations



Pour le moment, l’entreprise new-yorkaise ne prévoit pas de conséquences de cette banqueroute sur son activité et compte rouvrir ses boutiques dès que la situation sanitaire le permettra. Le groupe espère aussi que les fonds qu’il a pu protéger grâce à la procédure vont lui permettre de poursuivre ses opérations tout au long de sa restructuration, tout en remplissant ses obligations financières auprès de ses employés, de ses partenaires sous licences et de ses fournisseurs de services et de marchandises.
 
Avec ce dépôt de dossier, Centric Brands vient compléter la longue liste de sociétés qui se sont déclarées en banqueroute en raison de l’impact économique du Covid-19, comme les chaînes de grands magasins Neiman Marcus Group et J.C. Penney Co., ainsi que le groupe J. Crew.
 
La crise sanitaire a obligé Centric Brands à remercier 1 346 associés en avril et à supprimer 600 postes.

"La crise actuelle met en danger des entreprises de tous les secteurs. Nos comptes vente en gros ont été particulièrement affectés par la pandémie, entraînant une baisse des commandes et de notre trésorerie", soupire le PDG de Centric Group Jason Rabin. "Cependant, nous sommes convaincus qu’une structure de capital plus souple va nous permettre de mieux nous positionner pour retrouver une croissance à long terme pendant cette période et après."
 
Avant la pandémie, l’entreprise était déjà dans une mauvaise passe et croulait sous les dettes. La déclaration de banqueroute mentionne 1,7 milliard de dollars (1,56 milliard d’euros) de dette financée, composée de prêts à terme, de prêts revolving et d’obligations.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com