×
173
Fashion Jobs
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 100% Zürich
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
ESTÉE LAUDER
Retail-Make-up Artist 60 - 80% - Raum Luzern
CDI · Lucerne
ESTÉE LAUDER
m.a.c Retail-Make-up Artist 40% im Manor Letzipark Befristet (01.11.2021- 31.1.2022)
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Mac Und Bobbi Brown Retail-Make-up Artist 60 - 80% - Raum Luzern
CDI · Lucerne
ESTÉE LAUDER
Estée Lauder Beauty Advisor 70% - Glattzentrum
CDI · Wallisellen
ESTÉE LAUDER
m.a.c Make-up Artist à Sion (40%)
CDI · Sion
PINK MAHARANI
Chief Operations Manager
Stage · GENEVA
THE KOOPLES
Sales Assistant - Glatzentrum Men - Part Time 50%
CDI · WALLISELLEN
ONLY
Flexible Aushilfe im Verkauf (M/W/D)
CDI · CHUR
ESTÉE LAUDER
Mac Make-up Artist (Région Geneve / Lausanne)
CDI · Lausanne
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Store Manager - 42,5 Stunden - Zürich- M/F/D
CDD · ZURICH
GLOBUS
Mitarbeiter:in ***Delicatessa Kundenservice (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Verkäufer(in) - 30 Stunden - CDI - Zürich- M/F/D
CDI · ZURICH
CLEMENTINE
Assistant(e) Responsable Boutique
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
m.a.c Retail-Make-up Artist 40% Befristet Für 3 Monate
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Bobbi Brown Retail-Make-up Artist (3 Monate) im Globus Luzern
CDI · Lucerne
ONLY
Flexible Aushilfe im Verkauf (M/W/D)
CDI · WINTERTHUR
ETAM LINGERIE
Responsable de Magasin H/F Genève
CDI · GENÈVE
Publié le
25 mars 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Baromètre Kantar : boom des ventes de sport en ligne entre novembre et janvier

Publié le
25 mars 2021

En temps normal, cela aurait été vécu comme une chute vertigineuse. Mais avec un recul des ventes de 8,2% sur les mois de novembre, décembre et janvier par rapport à la même période un an plus tôt, le marché du sport se défend honorablement au vu du contexte, selon le baromètre Kantar Worldpanel pour FashionNetwork,. Sur ce trimestre, et malgré le reconfinement de novembre et les mesures sanitaires dans les points de vente, les Français ont acheté chacun en moyenne deux fois des produits de sport. Au total, les dépenses se situent à 2,197 milliards d’euros.


Les français ont cosnervé un appétit pour le sport - Shutterstock


Concrètement, avec le décalage de la période des soldes, la part de produits remisés a baissé. Le fond de rayon a accusé un repli de 5% des ventes, alors que les produits à prix barrés ont apporté 11% de ventes en moins par rapport à l’année précédente. Le marché reste cependant très orienté sur les promotions. Sur l’ensemble du montant des ventes, 57% provient de produits à prix barrés.

Sur le panel Kantar, 42,9% des individus ont réalisé un achat sport contre 47,2% l’an dernier, et ils ont dépensé en moyenne 98,50 euros. Elément notable: la chute des achats en magasins. Seulement 34,3% des répondants ont réalisé un achat physique contre 41,4% un an plus tôt. Et le panier moyen a baissé de 89,30 euros à 84,20 euros. A l’inverse, 15,8% des répondants ont acheté sur internet contre 12,3% un an plus tôt et leur panier moyen est passé de 75,30 à 84,70 euros.

"Internet poursuit sa dynamique sur ce trimestre et tous les leviers sont au vert: gain de clients et fidélisation, précise Kantar. Les dépenses sur le digital atteignent un nouveau record et le budget dépensé y a été équivalent à celui fait en magasin. Nous constatons que 17% des clients du marché ont acheté sur les deux canaux."



Les ventes de sport sur internet ont ainsi bondi de 44% sur le trimestre, avec une montée en puissance du poids des sites marchands des enseignes qui ont gagné 8 points de parts de marché. "Les pure players gardent une longueur d’avance en nombre de clients, mais le budget dépensé chez les 'click & mortar' est supérieur: 78 euros contre 69 chez les pure players ».

Côté distribution, la période a clairement rebattu les cartes avec la montée en puissance des acteurs forts sur le net. Si Intersport et Decathlon conservent les deux premières places du podium, Nike, fort de ses efforts dans le digital, s’installe à la troisième marche, ravissant 5,8 points de parts de marché contre 3,8 points un an plus tôt.

L’autre grand vainqueur est le pure player Zalando. L’allemand voit sa part de marché passer de 2,1 points de parts de marché à 3,8 points et devancer Go Sport, qui est en passe d’être racheté et dont la part de marché a reculé de 5,2 à 3,6 points, juste devant Sport 2000 qui est en progression.

Damart, actif pendant la période hivernale, se positionne bien dans ce classement avec une part de marché de 3,2 points. Courir accuse un contrecoup sur la période, sa part de marché reculant de 3,6 à 3,1 points, alors que Foot Locker a réalisé une belle progression. Enfin Adidas semble vouloir réagir sur le net avec une part de marché qui est passée de 2,1 à 2,3 points en un an.

Si le volet montagne a été malmené ces derniers mois avec la fermeture des remontées mécaniques, le marché du sport, avec l'appétence des Français pour les activités physiques et notamment de plein-air, laisse entrevoir des perspectives encourageantes pour le secteur.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com