×

Baserange s'apprête à ouvrir une seconde adresse dans l'archipel japonais

Publié le
today 8 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pour sa première présentation à Paris, le duo à l’origine de la marque Baserange - la Française Blandine Legait et la Danoise Marie-Louise Mogensen – organisait le 25 septembre dernier, rue des Filles du Calvaire (IIIème), une performance entre danse et happening, à la gloire de mère nature. Sur scène, des artistes collaborant depuis le début avec la marque, des enfants et des mannequins castés la veille dans les rues de Paris.


Baserange a débuté dans l'univers de la lignerie - DR


La marque de prêt-à-porter féminin a vu son chiffre d’affaires progresser de 1,8 million sur l'exercice clos mi-2018 à 2,6 millions cette année, grâce à l’introduction de pré-collections dont le succès a été immédiat auprès des acheteurs, « sans faire baisser le chiffre de ventes des collections principales » précise les fondatrices. 
 
Autre raison du succès : l’accélération au Japon, un marché qui représente 40 % des ventes de la marque indique Blandine Legait. « Les Japonais sont fans de nos sous-vêtements, une offre qui n’existe pas chez eux, qui prône l’oversize et l’edgy (à la pointe de la mode) et qui correspond à leur morphologie ». 

Un intérêt qui vaut à la marque une prochaine ouverture de boutique en partenariat à Kyoto en décembre (Baserange dispose déjà d'adresses à Tokyo et à Melbourne en Australie, ndlr) -,  et une autre à Séoul l’année prochaine.

Le marché asiatique apparaît sensible à l’univers de Baserange, qui intéresse aujourd’hui les Chinois, un pays sur lequel la marque souhaite prendre son temps, mais où l’intérêt semble déjà fort.  « Beaucoup de consommatrices achètent nos modèles par dizaine via le e-shop, revendent sur leur Wechat et nous redemandent des produits. »


La Shaw Long Sleeve Kaftan Dress par Baserange - DR


Née en 2012 sur le sous-vêtements, la marque Baserange a depuis étoffé ses collections. Son best-seller - la Shaw Long Sleeve Kaftan Dress - s’écoule à plus de 1 000 pièces à chaque saison. Une collection capsule sur l’homme pourrait être lancée en ligne l’année prochaine, et d’autres développements concernant le linge de lit sont à l’étude.
 
Baserange compte aujourd’hui près de 250 points de vente revendeurs, et est notamment présente chez Merci. Elle est également l'invitée du pop-up sur le « Body Positivism » au Bon Marché jusqu’au 27 octobre. A suivre début novembre, l’annonce d’une première collaboration avec une créatrice française autour d’une collection capsule.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com