×
105
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Béton Ciré se développe au-delà du miki

Publié le
today 13 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Béton Ciré passe à la vitesse supérieure. Partie en 2013 d’un simple modèle, le traditionnel chapeau de marin breton miki, Amélie Le Roux fait évoluer son projet. Sa marque de chapeaux, jusqu’ici très orientée entre mer et bitume, qui a séduit en cinq ans quelque 80 boutiques dans le monde, dont les enseignes de renom Luisaviaroma, Dover Street Market ou le Bon Marché, s’affranchit pour investir d’autres territoires, du développement durable aux milieux artistiques. Une évolution, qui passe notamment par la refonte de son site web.


Béton Ciré fait évoluer son image - DR


« Jusqu’à maintenant, nous étions un produit made in France, situé entre la Bretagne et la ville. Aujourd’hui, nous ne sommes plus que ça. Nous restons sur un marché pointu, mais avec une image plus arty. Certes la France constitue encore notre principal marché, représentant un tiers de nos ventes totales, mais sur les réseaux sociaux, notre principale audience n’est pas française. Nous sommes suivis en particulier par une communauté d’artistes afro-américains très forte, qui correspond à notre état d’esprit », nous explique Amélie Le Roux.

Comme en témoignent les rappeurs, acteurs, musiciens et autres bloggeurs américains, ambassadeurs de Béton Ciré. Pour amorcer ce nouveau chapitre, la maison, qui a multiplié les collaborations ces dernières saisons avec d’autres marques et partenaires, va s'appuyer sur son nouveau site, dont le lancement est prévu en septembre, mais aussi sur sa prochaine campagne et une communication ciblée sur les réseaux sociaux.

« Aujourd’hui, nous arrivons enfin à décoller sur d’autres formes, comme notre nouvelle casquette, le bob et le béret. Nous diversifions les modèles, par exemple avec un chapeau de pluie en coton waxé. Nous proposons aussi un couvre-chef en denim avec un grand pourcentage de coton recyclé. Nous voulons transmettre par ailleurs à notre communauté des valeurs écologiques. Pour 2019, notre programme de communication va mettre en avant par exemple des idées de gestes simples pour s’inscrire dans une démarche durable », poursuit la jeune femme.

La marque est fabriquée depuis le début dans une usine française près de Pau. Mais depuis cet été, avec la hausse des volumes, comme le précise la créatrice, « tout ce qui est à réaliser en plus est produit en Europe, dans les filiales de cette usine ».

Présent dans une vingtaine de pays, Béton Ciré est en train de progresser notamment en Chine, où le label est entré il y a un an et compte aujourd'hui une douzaine de clients multimarques. Longtemps vendu chez Colette, il a accéléré son internationalisation ces deux dernières années, réalisant désormais un tiers de ses ventes en Asie et un tiers aux Etats-Unis. L’e-shop, lancé il y a un an, pèse 20 % sur le chiffre d’affaires total et enregistre ses meilleures ventes sur le marché américain.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com