×
Par
AFP
Publié le
5 mai 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Boohoo plombé sur son exercice 2021/22 par une augmentation tous azimuts des coûts

Par
AFP
Publié le
5 mai 2022

Le groupe de vente de vêtements en ligne britannique Boohoo plongeait à la Bourse de Londres mercredi après être tombé légèrement dans le rouge pour son exercice 2021/2022, miné par l'inflation des coûts.


Boohoo Group


L'action dégringolait de 13,25% à 69,40 pence vers 10H00 GMT sur le London Stock Exchange. Boohoo, qui a largement profité des confinements en 2020 et début 2021, subit un contre-coup avec la réouverture des magasins.

L'inflation galopante qui met le budget des ménages sous pression alors que la marque est spécialisée dans la fast-fashion et les petits prix menacent en outre de peser sur sa performance des mois à venir.

Le groupe enregistre une perte nette part du groupe de 4 millions de livres pour 2022, contre un bénéfice de 90,7 millions un an plus tôt, d'après un communiqué. Le chiffre d'affaires en hausse de 14% à 2,0 milliards de livres est mangé par une augmentation des coûts tous azimuts.

Après un exercice 2020/2021 faste qui lui a permis d'acquérir des marques traditionnelles qui ont périclité pendant la pandémie, comme les grands magasins Debenhams ou plusieurs enseignes de l'empire déchu de l'habillement Arcadia, Boohoo est rattrapé par la hausse des salaires, des charges patronales, des coûts d'expédition et des matériaux.

Les durées d'acheminement des commandes s'allongent à cause de la crise de la chaine d'approvisionnement mondiale. En outre, le taux de retour de produits a augmenté. Les comptes de Boohoo ont aussi été grevés par des investissements de long terme, comme l'automatisation de son centre de Sheffield, la création d'un centre aux États-Unis, et la relance des marques rachetées pendant la pandémie.

Boohoo, qui avait annoncé cet été un plan d'investissement sur cinq ans avec la création de 5.000 emplois au Royaume-Uni, fait valoir que le marché mondial pour la mode en ligne devrait "continuer à croître".

Mais Harry Barnick, analyste de Third Bridge souligne que "la bulle Boohoo a (probablement) éclaté avec une croissance du marché qui devrait ralentir et des coûts qui augmentent partout, menaçant ventes et rentabilité". Il ajoute que le rival chinois Shein, roi de l'"ultra fast-fashion", lui soutire en plus des parts de marché. "En outre, les facteurs sociaux et environnementaux sont très présents pour les investisseurs et les clients", conclut-il.

La société créée il y a quinze ans a vu son image ternie depuis 2020 par des accusations de conditions de travail déplorables et des salaires misérables. La chaîne britannique de vente en ligne de vêtements Boohoo a été rappelée à l'ordre début 2022 pour une publicité qui "transformait en objet et sexualisait" le corps de la femme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.