×
101
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Bruce Weber accusé d'abus sexuels par cinq mannequins supplémentaires

Par
AFP
Publié le
today 26 déc. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le photographe de mode américain Bruce Weber, déjà accusé l'an dernier d'agression sexuelle par un ancien mannequin, a été de nouveau assigné en justice vendredi pour « exploitation sexuelle » par cinq mannequins masculins.


Pinterest


Cette nouvelle assignation, déposée au tribunal fédéral de New York, intervient peu après la validation par un juge de poursuites pour « exploitation sexuelle » - une loi fédérale jusqu'ici essentiellement utilisée pour poursuivre des affaires de proxénétisme - contre l'ex-producteur de cinéma Harvey Weinstein.

Cette nouvelle interprétation de cette loi fédérale, qui prévoit un délai de prescription de dix ans contre trois pour les agressions sexuelles dans l'Etat de New York, « ouvre la porte » aux plaintes de nouvelles victimes, a souligné l'avocate Lisa Bloom, représentant les cinq mannequins à l'origine de l'assignation.

Dans cette plainte de quatorze pages relatant des agressions qui auraient eu lieu entre 2008 et 2010, les cinq mannequins - tous des Américains identifiés uniquement par leurs initiales - décrivent le même « mode opératoire » de Bruce Weber : s'arrangeant pour se retrouver seul avec ces hommes en début de carrière, le photographe prétextait des « exercices de respiration » pour les caresser et leur faisait comprendre qu'ils devaient accepter ces attouchements pour réussir dans ce métier.

L'assignation déposée par l'ex-mannequin Jason Boyce fin 2017 contre Bruce Weber, qui a travaillé pour Vogue et forgé l'image de marques comme Calvin Klein, Ralph Lauren et Abercrombie & Fitch, relatait des faits similaires qui se seraient déroulés à New York en 2014. Mais sans invoquer le délit fédéral d'exploitation sexuelle.

Bruce Weber est, avec Terry Richardson, Mario Testino et Patrick Demarchelier, un des grands photographes de mode accusés d'agressions sexuelles dans le sillage du mouvement #MeToo. Les grands magazines avec lesquels ils travaillaient ont annoncé mettre fin à toutes leurs collaborations.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Divers
Mode
People