×
Par
AFP
Publié le
1 juin 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bruno Le Maire ne croit pas à un risque de récession en France cette année

Par
AFP
Publié le
1 juin 2022

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a affirmé mercredi qu'il ne pensait pas que l'économie française serait en récession cette année, malgré les difficultés engendrées par les répercussions de la guerre en Ukraine.


Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire à Paris, le 30 mai 2022. - AFP


"Je ne crois pas à un risque de récession", a déclaré le ministre sur France Inter, ajoutant qu'il "reste très prudent parce que tout dépendra de ce qui peut se passer en Ukraine, de l'évolution dans un certain nombre d'autres pays, notamment la Chine".

Il prévoit de réviser la prévision de croissance officielle du gouvernement dans quelques semaines, lors de la présentation d'un projet de budget rectificatif. Elle est toujours à ce stade de 4%, alors que plusieurs institutions ont déjà abaissé à plusieurs reprises leur prévision.

Le FMI table désormais sur une croissance de 2,9% pour la France, la Commission européenne sur 3,1%, tandis que la Banque de France prévoit entre 2,8% et 3,4%, en fonction de l'évolution des prix de l'énergie.


PIB de la France - AFP


Au premier trimestre, le produit intérieur brut (PIB) français a reculé de 0,2%, et l'inflation, qui a dépassé les 5% sur un an en mai, freine la consommation des ménages, premier moteur de la croissance française.

Les inquiétudes grandissent également dans d'autres grandes économies, en particulier aux États-Unis -où le PIB s'est contracté de 1,5% au premier trimestre- et en Chine, où l'épidémie de Covid pénalise l'activité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Business