Cartier séduit Florence et le Pitti Uomo avec son savoir-faire

Grande première à Florence avec la participation exceptionnelle de Cartier au Pitti Uomo. La maison française de joaillerie et horlogerie, détenue par le groupe suisse Richemont, a pris ses quartiers dans un palais historique au cœur de de la capitale toscane où, pendant trois jours, elle accueillera visiteurs de prestige, clients VIP et la presse internationale, surfant sur les foules drainées par le salon.

Un groom Cartier accueille les visiteurs dans le dressing-room trompe-l'œil de son palais florentin - FashionMag (photo DM)

L’occasion pour Cartier de présenter sa nouvelle montre Drive (6200 euros), dévoilée en janvier à Genève et commercialisée depuis avril. Mais pas seulement. C’est un art de vivre à la française que la griffe de luxe a souhaité surtout véhiculer à travers cette opération.

« Florence est une ville d’art, d’histoire et de culture, tandis que le Pitti Uomo constitue le rendez-vous mondial de la mode masculine. Le choix s’est imposé naturellement sur cette destination, qui reflète idéalement les valeurs de la maison », indique à FashionMag le directeur général de Cartier Italie, François-Marc Sastre.

« L’Italie est par ailleurs un marché historique sur l’horlogerie pour Cartier et stratégique, où nous comptons cinq boutiques à Florence, Venise, Milan, Rome et Porto Cervo », poursuit-il.

Le salon imaginaire réalisé par l'illustrateur Konstantin Kakanias pour Cartier à Florence - FashionMag (photo DM)

A l’entrée du Palazzo Gondi, élégant palais florentin du XVIème siècle, le visiteur est accueilli par un groom, tel que dans les boutiques Cartier, et par la mélodie d’un piano installé dans le patio.

Il n’a plus dès lors qu’à se laisser guider par sa curiosité, une coupe de champagne à la main (cuvée de la maison, of course), d’étage en étage dans une enfilade de salons, comme dans un jeu de pistes, à la découverte des objets masculins présentés par la griffe, déambulant jusqu’à la terrasse sur les toits avec vue imprenable sur la ville.

« Il s’agit d’objets d’exception, de la maroquinerie aux stylos, en passant par les boutons de manchette, les lunettes, ou encore les jeux (échecs, etc.). De beaux objets pensés pour s’insérer dans la vie d’aujourd’hui, qui se prêtent à vivre dans différents styles de vie. Ce n’est pas notre rôle d’imposer un style en particulier. Nous souhaitons juste donner notre point de vue sur l’élégance masculine », nous explique Pierre Rainero, directeur de l’image et du style chez Cartier.

Les modèles "Drive" de Cartier

Pour réaliser ce projet, la griffe a fait appel à trois « esthètes » : le directeur artistique italien Sergio Colantuoni, l’illustrateur grec Konstantin Kakanias et l’architecte d’intérieur français Tristan Auer. En jouant avec les références historiques de Cartier, le trio est parvenu à transformer les lieux en l’habitation raffinée d’un gentleman d’aujourd’hui avec élégance, légèreté et une pointe d’humour.

Ainsi les parois sont recouvertes de panneaux illustrant un intérieur en trompe-l’œil avec sa cheminée, sur laquelle repose les objets emblématiques de Cartier, ses toiles contemporaines, de Picasso à Fontana, esquissées en quelques coups de crayon, ou encore les portraits des trois frères fondateurs Louis, Pierre et Jacques Cartier.

Ne manquent à l’appel ni le mobile de Calder (peint lui aussi), ni l'incontournable panthère, ni le faux portrait d’Elizabeth Taylor, grande cliente de Cartier, par Andy Warhol !

Des vitrines exposant les objets de Cartier s’intègrent à la perfection dans ce décor. Même formule pour le dressing-room, truffé de tiroirs secrets, où se niche, outre les chemises et autres accessoires masculins, un baby-foot avec des mini-grooms en guise de footballeurs.

La vue de Florence offerte par Cartier à ses invités - FashionMag (photo DM)

Dans une penderie camouflée se cachent cinq looks conçus pour la garde-robe imaginaire de cinq différents propriétaires de la montre Drive: un astronaute hyper chic, le manager de la City, le jardinier parisien, le motard contemporain et le samouraï en kimono à l’heure du thé.

Chaque jour, Cartier réjouira ses invités avec interludes musicaux, cocktails et autres dégustations de vin. Une jolie manière de communiquer sur le luxe et l’ADN de la maison sans paraître y toucher. Bien joué !
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

HorlogerieCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER