Casino prend une participation de 5 % dans Lyf Pay

Le groupe Casino a annoncé lundi prendre une participation de 5 % au capital de la société Lyf Pay, spécialisée dans les solutions de paiement, afin de permettre à la fintech d’accélérer son développement en Europe. Le montant payé pour cette prise de participation n’a pas été dévoilé. Mais pour les actionnaires de Lyf Pay, l’ambition est de créer une plate-forme paneuropéenne de paiements sur téléphonie mobile face à la menace des Gafa qui déferlent dans le segment des paiements à l’image d’Apple Pay ou Alipay (Alibaba).


Photo d'archives - REUTERS/Stéphane Mahé

« Le paiement sur téléphonie mobile va s’imposer (...) Avoir une place dans le paiement sur mobile c’est garder le contact avec les clients », a expliqué, lors d’une conférence de presse, Julien Lagubeau, directeur général adjoint du groupe Casino, en charge des opérations. « Nous ne pouvons pas nous contenter d’offrir des biens, nous devons offrir de plus en plus de services à nos clients », a ajouté le dirigeant, précisant qu’actuellement, le paiement sur mobile ne représentait que moins de 1 % des paiements réalisés en magasins.

Née fin 2016 de la fusion des plates-formes de paiement mobile Fivory et Wa!, la société Lyf Pay propose aussi des services aux consommateurs comme les cartes de fidélité, les coupons dématérialisés, le paiement entre amis et les dons à des associations.

Après un premier partenariat initié en 2017 et le déploiement de Lyf Pay dans les hypermarchés Géant et les supermarchés Casino, le groupe de distribution va désormais l’étendre à ses autres enseignes, à savoir Le Petit Casino, Leader Price, Franprix, Monoprix et Naturalia.

Lyf Pay compte déjà à son capital les banques BNP Paribas et Crédit mutuel Alliance fédérale (ex-Crédit mutuel CM 11) et des groupes comme Auchan ou Total. Ses services seront d’ailleurs intégrés l’an prochain dans les différentes applications de BNP Paribas qui entend aussi participer au déploiement de la fintech en Belgique et en Italie.

« S’il n’y a pas d’initiatives paneuropéennes fortes, les Chinois ou les Américains prendront la place », a souligné lors de cette même conférence Thierry Laborde, directeur général adjoint de BNP Paribas et responsable des marchés domestiques. L’enjeu pour Lyf Pay, dont la technologie repose sur une architecture ouverte, est d’élargir ses partenaires, qu’ils soient bancaires ou commerçants, pour bénéficier de bases de clients significatifs.

Nouveau directeur financier pour Casino

Le groupe Casino, de son côté, a par ailleurs également annoncé Casino a annoncé mardi la nomination de David Lubek au poste de directeur financier du groupe en remplacement d’Antoine Giscard d’Estaing, qui a souhaité “poursuivre de nouveaux projets professionnels”. David Lubek, 45 ans, devient à cette occasion membre du comité exécutif, précise le distributeur dans un communiqué.

Inspecteur des Finances et diplômé de Polytechnique, il a rejoint le ministère des Finances en 2000 à la direction du budget, où il a occupé divers postes avant de devenir directeur de l’audit général de Groupama en 2010.
David Lubek est arrivé chez Casino en 2013 en tant que directeur du contrôle de gestion du groupe puis directeur financier adjoint.

Lourdement endetté, Casino a subi depuis 2015 les assauts répétés de fonds spéculatifs. Il a mis en place plusieurs plans de cessions d’actifs sans parvenir à rassurer durablement le marché sur son bilan. Le titre du groupe, qui avait touché un nouveau plus bas depuis plus de 20 ans en août en raison d’inquiétudes sur la dette du groupe et celle de sa maison mère Rallye, s’est nettement redressé depuis. La valeur a profité de l’annonce d’une ligne de crédit donnant une bouffée d’oxygène à Rallye avant d’importantes échéances de remboursements, des discussions avortées sur un éventuel rapprochement avec Carrefour et des cessions d’actifs annoncées.

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.

Mode - DiversNominationsBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER