Charlise fait le pari d’un virage stylistique pour se différencier

Alors qu'elle a rencontré un certain succès ces dernières années avec sa mode féminine milieu de gamme, jusqu'à s'ouvrir les portes de 500 revendeurs dans le monde, la griffe parisienne Charlise a choisi de prendre un virage. Pour se différencier dans un environnement de marques riche en concurrents sur le créneau « bohème romantique », la griffe créée il y a dix ans change son fusil d'épaule et a amorcé une transformation de style pour la saison automne-hiver 2018/19, confirmée avec le printemps-été 2019 qu'elle a présenté il y a quelques semaines au salon Who's Next.


Collection automne-hiver 2018/19 - Charlise

« A l'issue de la saison été 2018, cela a été la fin d'un premier cycle créatif, il a été ressenti un besoin de renouvellement et d'un nouvel élan stylistique », affirme Laura Zhang, la fondatrice et directrice artistique de Charlise, issue d'une famille de spécialistes du textile. La nouvelle approche se résume ainsi : minimalisme des coupes, lignes architecturales et graphiques, traitement de la couleur plus tranchant. Une mode globalement plus contemporaine et urbaine.

La marque autrefois « boho » s'autorise même des clins d'oeil sportswear et des matières parfois techniques complètement nouvelles pour elle. Côté positionnement prix, celui-ci reste inchangé et accessible avec des mailles - un de ses points forts - entre 60 et 90 euros prix public en moyenne, mais l'image de la marque évolue elle naturellement avec le style. Le site, dont l'e-shop est le seul point de vente direct de la marque, fera d'ailleurs très prochainement sa mue pour refléter cette évolution.

Un changement net qui permet à Charlise d'aborder aujourd'hui de nouveaux points de vente, et notamment des marketplaces, puisque le Web est le nouvel axe de développement stratégique identifié par la marque. Avec sa boutique bientôt repensée en fer de lance, la marque complète depuis ce début d'automne sa présence sur la toile avec des entrées sur les sites de La Redoute et des Galeries Lafayette, en plus de Place des Tendances où elle était déjà recensée.


Collection automne-hiver 2018/19 - Charlise

Sa nouvelle dégaine, Charlise espère l'étrenner également encore plus à l'international, pariant sur la dimension plus universelle de ce nouveau parti pris style. « La nouvelle femme Charlise a justement été particulièrement pensée aussi pour l'export. Les marchés du nord et de l'est de l'Europe, ainsi que le Japon et la Corée, réagissent très positivement. Et notre présence toute récente sur le salon du Revolver à Copenhague a été la source de pistes nouvelles à explorer », témoigne ainsi Laura Zhang. La marque compte en effet renforcer sa représentation à travers les showrooms, en Europe ou aux Etats-Unis notamment, et collabore avec des partenaires en Asie également.

Et la dirigeante de penser également aux éventuels nostalgiques des silhouettes qui appartiennent au passé... Pour eux, elle compte relancer l'autre marque féminine que l'entreprise familiale avait mise en sommeil il y a un an, Amy Lou, pour répondre à la demande pas encore éteinte d'une mode plus romantique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusinessCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER