×
118
Fashion Jobs

Chine : Procter and Gamble projette de relancer sa marque SK-II

Par
AFP
Publié le
today 24 oct. 2006
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

SHANGHAI, 24 oct 2006 (AFP) - Le groupe américain Procter and Gamble projette de reprendre la distribution en Chine des produits de sa marque de cosmétiques japonais SK-II, dont la vente avait été suspendue il y a un mois après l'annonce de la présence de produits toxiques, a rapporté mardi 24 octobre le Quotidien du peuple.


Protestations devant une boutique du groupe - Photo : AFP/Mark Ralston

Les substances incriminées, chrome et neodymium, sont présentes en quantités tellement infimes qu'elles ne présentent aucun risque pour l'homme, indique le journal, en citant un communiqué commun du ministère de la Santé et de l'Administration chargée des contrôles de qualité.

Un porte-parole de Procter and Gamble, Liang Yun a confirmé au journal que la vente allait reprendre, sans préciser de date.

La vente des produits SK-II a été suspendue dans le pays voici un mois, après une semaine de tumulte médiatique et de manifestations d'utilisatrices shanghaïennes alarmées par la présence de traces de chrome et de neodymium dans certaines lotions et poudres de la marque, jusqu'alors connue et appréciée en Chine.

Les autorités avaient alors décliné les potentiels effets dangereux de ces substances - eczéma, irritations, voire problèmes de poumons ou de foie - sans pour autant interdire la vente des produits de SK-II, demandant simplement au groupe de remédier à la situation.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.