×
135
Fashion Jobs
THE KOOPLES
Area Manager - Zürich And South of Germany - w/m/v
CDI · ZURICH
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 80 % Befristet in Spreitenbach ab Sofort
CDI · Spreitenbach
GLOBUS
Chief Sales Officer (Cso) / Mitglied Der Geschäftsleitung (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
HUGO BOSS
Key Account Manager Menswear (M/F/D) 100%
CDI · Zug
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
ZADIG & VOLTAIRE
Store Manager - 100% - Globus Basel
CDI · BÂLE
SKECHERS RETAIL SWITZERLAND
Responsable de Boutique
CDI · LAUSANNE
TOM TAILOR
Modeberater (M/W/D) Mit 60 % Arbeitspensum Für Unseren Tom Tailor Store in Mels (Ekz: Pizolcenter)
CDI · MELS
ESPRIT
Sales Associate Flex (Mitarbeiter/in im Verkauf) (m/f, 60-80%)
CDI · Geneva
ESPRIT
Sales Associate Flex (Employé/e de Vente) (m/f, 60-80%)
CDI · Geneva
ESTÉE LAUDER
Senior Mps Planner
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Project Engineer Building Infrastructure
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Customer Service Cluster Lead
CDI · Wollerau
TOM TAILOR
Modeberater (M/W/D) Mit 40 % Arbeitspensum Für Unseren Tom Tailor Denim Store in Mels (Ekz: Pizol Center)
CDI · MELS
LA PERLA
Luxury Sales Associate
CDI · ZÚRICH
ZOÉ DROCOURT GMBH
(Senior) Sales Consultant (m/f/x)
CDI · ZURICH
BENEFIT COSMETICS
Conseiller/ Esthéticien H/F
CDD · VEVEY
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W), 60 - 80%)
CDI · Zürich
ESPRIT
Store Manager (M/W 100%)
CDI · Zürich
ESPRIT
Sales Associate (Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 100%)
CDI · Zürich
FOOT LOCKER
Collaborateur/Collaboratrice Chargé Des Ventes
CDI · Geneva
FOOT LOCKER
Collaborateur/Collaboratrice Chargé Des Ventes
CDI · Lausanne
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 oct. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chuck Taylor : Nike perd - encore - un procès face à Skechers

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 oct. 2019

Dans la querelle juridique qui l'oppose à Nike, Skechers a remporté une nouvelle bataille. Un juge a tranché en faveur de la société californienne dans une affaire de contrefaçon concernant la semelle intermédiaire des modèles de la marque Converse, propriété de Nike.
 

C'est la 3ème victoire de Skechers dans cette affaire remontant à 2014 - Instagram @skechers


Selon un communiqué paru en fin de semaine dernière, l'honorable Charles E. Bullock, juge principal en droit administratif à la Commission américaine du commerce international (ITC), a déterminé que la marque de commerce relative à la semelle intermédiaire du modèle Chuck Taylor de Converse n'était pas enfreinte par les modèles Twinkle Toes et Bobs de Skechers, ni par aucun autre produit cité dans la plainte de Nike.
 
Le juge Bullock a également statué que la protection de ce signe distinctif ne s'applique pas à Skechers, qui a proposé son propre modèle avant 2001, date à laquelle Nike a breveté la célèbre semelle.

L'affaire qui oppose Nike et Skechers remonte à 2014. Outre les modèles Twinkle Toes et Bobs, les chaussures Daddy'$ Money et Hydee Hy-top sont également incriminées.

C'est la troisième victoire de Skechers dans cette affaire, après celles remportées en novembre 2015 et en juin 2016.

Après la précédente décision de l'ITC — qui avait conclu que les droits revendiqués par Converse sur la semelle intermédiaire du modèle Chuck Taylor étaient invalides et que, même s'ils avaient été valides, ni le modèle Twinkle Toes ni le Bobs ne les auraient enfreints — Converse avait fait appel devant la Cour d'appel du circuit fédéral des États-Unis, qui avait à son tour renvoyé l'affaire à l'ITC en octobre 2018.

"Nous sommes satisfaits de la décision du juge Bullock, qui reconnaît que Skechers utilisait ce type de semelle bien avant que Converse n'en acquière les droits de marque", a déclaré le président de Skechers, Michael Greenberg, dans un communiqué. "De multiples décisions juridiques ont reconnu à maintes reprises que les modèles Twinkle Toes et Bobs de Skechers sont clairement différents du modèle Chuck Taylor : il est peu probable que les consommateurs confondent un jour les produits Twinkle Toes ou Bobs avec le modèle de Converse".

Les deux rivaux américains n'en sont pas à leur premier litige juridique : récemment, Nike a déposé une autre plainte contre Skechers, l'accusant d'avoir copié des éléments de ses chaussures VaporMax et Air Max 270, et même d'avoir adopté une "stratégie de copie" délibérée — le "skecherizing" (ou "skecherisation" en VF).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com