Clear Fashion : l’ex-Clothparency prend son envol sur les mobiles

La très attendue application destinée à s'informer les engagements environnementaux et sociaux des marques de mode fait son entrée sur les boutiques Apple Store et Google Play. Ce "Yuka de la mode" ne s’appelle finalement pas Clothparency, comme il en fut question un temps, mais Clear Fashion. Quelque 70 marques sont d'ores et déjà référencées, parmi lesquelles les géants de la fast-fashion Zara, Gap, H&M et Mango, mais aussi des acteurs plus haut de gamme tels que Eric Bompard ou Lacoste, voire du luxe comme Chanel.


L'application attribue des notes aux marques en fonction de recoupements entre engagements de marques, labels et rapports d'ONG - Clear Fashion

Le prototype de Clothparency, lancé en juillet 2018, a permis depuis un an aux développeurs de prioriser les informations en fonction des recherches. Aujourd’hui, la start-up créée par Marguerite Dorangeon et Rym Trabelsi, et passée par l'incubateur Look Forward by ShowroomPrivé et l'accélérateur Lafayette Plug&Play, prend véritablement son envol. L’utilisation se veut simple, permettant au consommateur de consulter pour une marque les notes qui lui sont attribuées pour ses engagements environnementaux et humains, mais également en termes de santé et de protection des animaux.

Ces notes sont obtenues à partir d’une méthode d’évaluation propre à Clear Fashion, développée avec des experts et consultable sur son portail. Cette méthode agrège informations publiques des marques et cahiers des charges de plus de 20 labels de responsabilité sociale, environnementale, sanitaire ou animale (Oeko-Tex, GOTS, European Flax, France Terre Textile...).

Sont également prises en compte les conditions d’adhésion de plus de 20 organisations spécialisées (Sustainable Apparel Coalition, Textile Exchange, Better Work, Worn Again...), ainsi que quatre sources d’analyse d’impact des matières, et 17 sources d’analyse des risques sociaux (Global Slavery Index, Global Wage Report, Fertilizer and Pesticides...).


L'ex-Clothparency rejoignait en début d'année l'accélérateur Lafayette Plug&Play - Clear Fashion

Pour son lancement, l'application affiche une vingtaine de marques ambassadrices (qui feront la promotion de l'appli, ndlr), allant de Levi’s, Sandro, Maje, Claudie Pierlot et A.P.C, jusqu’à Petit Bateau, Okaidi, Mud Jeans, Atelier Bartavelle et Loom. Sans oublier Bhallot, Olly Lingerie, Lagoped, Poétique Paris, La ferme du Mohair, La Petite Fabric, The Extra Smile, Muudana, Madame porte la culotte, Phi 1618 et AVN.

Pas moins de 90 % des consommateurs d’habillement jugent manquer lors de leurs achats d’informations concernant le coût humain et environnemental des produits, selon une enquête Clear Fashion. Interrogés l’an passé par l’Institut français de la mode, les consommateurs français d’habillement disaient prioritairement s'interroger sur les risques liés à la santé (40 % du panel), devant les questions sociales (37 %) et environnementales (23 %). Selon l’IFM, 20 % des consommateurs tricolores ont acheté un produit de mode responsable en 2018.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

TextileMode - DiversIndustrieInnovations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER