×
Publicités
Par
AFP
Publié le
11 juin 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Conflits commerciaux transatlantiques: appel des entreprises à supprimer les surtaxes

Par
AFP
Publié le
11 juin 2021

Cent-treize organisations américaines et européennes représentant les secteurs du vin, des spiritueux, des motos ou de l'habillement "exhortent" l'Union européenne et les Etats-Unis à supprimer "de façon définitive" les surtaxes sur leurs produits, pénalisés par les différends commerciaux transatlantiques.


En 2019, Louis Vuitton exposait à Los Angeles. Depuis certains de ses produits de maroquinerie sont concernés par une surtaxe - Louis Vuitton Brad Dickson



A l'occasion du sommet UE/Etats-Unis le 15 juin à Bruxelles, ces secteurs pris malgré eux dans le conflit sur les importations américaines d'acier et d'aluminium européens depuis 2018 et dans celui autour des aides publiques aux constructeurs Airbus et Boeing depuis 2019, tentent de faire entendre leur voix.

Dans un communiqué reçu vendredi, ils se félicitent "des mesures positives prises pour désamorcer les différends au cours des derniers mois et espèrent que les deux parties pourront s'appuyer sur ce climat positif pour assurer la suppression définitive" des taxes punitives sur ces produits.

Mi-mai, l'UE a renoncé à doubler au 1er juin les surtaxes qu'elle impose sur divers produits américains (le whisky notamment) en riposte à des droits de douane sur l'acier et l'aluminium européens décidés en mars 2018 par l'ex-président Donald Trump.

Il revient maintenant aux Etats-Unis de "passer de la parole aux actes" pour résoudre ce conflit, a déclaré mercredi le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, à quelques jours de la rencontre à Bruxelles entre Joe Biden et les deux têtes de l'UE, Charles Michel et Ursula von der Leyen.

Sur le dossier des représailles commerciales liées au différend Airbus/Boeing, là aussi les signes d'apaisement sont manifestes depuis l'arrivée au pouvoir de Joe Biden, après une montée des tensions sous Donald Trump.

En octobre 2019, ce dernier a imposé des taxes punitives sur une série de produits européens (vins français,maroquinerie européenne, fromages italiens, whiskies écossais...).

Dans une décision miroir, un an plus tard, l'UE a surtaxé certains produits américains dont des spiritueux. Puis en janvier 2021, les Etats-Unis ont accru encore les surtaxes sur des produits européens.

Dans un esprit d'apaisement, les Etats-Unis et l'UE ont suspendu en mars toutes ces surtaxes liées au différend dans l'aéronautique. Cette mesure, d'une durée de quatre mois, doit prendre fin le 11 juillet. D'où l'inquiétude des secteurs économiques concernés.

"Les entreprises ont besoin de visibilité" pour pouvoir préparer leurs expéditions de l'autre côté de l'Atlantique, explique à l'AFP Nicolas Ozanam, délégué général de la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux (FEVS).

"Nous voudrions recevoir dès à présent des signaux très forts et très clairs que ces taxes ne seront pas remises en place", dit-il.

"Nous sommes prudemment optimistes", indique de son côté à l'AFP Chris Swonger, président du Distilled Spirits Council américain, de passage à Paris.

Paris, 11 juin 2021 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.