×
128
Fashion Jobs
Par
AFP
Publié le
11 juin 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Contrebande à Hong Kong: saisie record sur un bateau à destination de la Chine

Par
AFP
Publié le
11 juin 2021

Des montres, des sacs à main, des cosmétiques ou encore des cigares... Les douanes hongkongaises ont annoncé leur plus grosse saisie à bord d'un bateau de contrebandiers en direction de la Chine, une cargaison estimée à 120 millions de dollars hongkongais (13 millions d'euros).


Shutterstock



Cette interception est une illustration du très lucratif trafic réalisé entre la région semi-autonome et la Chine continentale, qui s'explique par la différence entre les régimes fiscaux des deux territoires.

L'ex-colonie britannique n'a pas de TVA, ce qui en fait un des endroits les plus intéressants au monde où acheter des produits de luxe. A l'inverse de la Chine où les achats sont soumis à de lourdes taxes. D'où l'intérêt pour les contrebandiers.

C'est un très large éventail de biens qui se transportent clandestinement de Hong Kong vers la Chine. De récentes affaires ont montré que certains contrebandiers n'hésitaient pas à faire passer en douce de la viande surgelée ou des animaux de compagnie vivants, quitte à les passer par dessus bord en cas d'intervention policière.

Jeudi, les douanes ont rendu publique la plus importante saisie d'une cargaison transportée illégalement par vedette rapide.

Un des responsables des douanes hongkongaises, Mark Woo, a indiqué que ses services surveillaient de long date un gang de contrebandiers, qu'ils ont interpellés au moment où ils chargeaient mercredi soir leur marchandise.

Ces derniers utilisaient des techniques particulièrement sophistiquées pour déjouer toute surveillance policière, notamment des drones permettant d'observer les environs, ou des bateaux vides jouant le rôle de "leurres" entre Hong Kong et la ville voisine de Shenzhen.

Au total, ce sont 66.000 articles de luxe et de cosmétiques qui ont été saisis, mais aussi 400 plantes protégées d'Afrique et d'Amérique qui entrent dans les préparations de médecine traditionnelle chinoise et 2,3 millions de tonnes de mets prisés, comme des ailerons de requins, des concombres de mer ou des nids d'hirondelles.

La contrebande frontalière est de longue date un fléau local, mais les douanes ont observé qu'elle avait explosé avec la pandémie, du fait de la quasi fermeture des frontières de l'ex-colonie britannique.

Les autorités ont expliqué que 420 millions de HKD avaient été saisis depuis le début de l'année, contre 180 millions HKD sur la même période en 2020.

"Par le passé, beaucoup de ces produits de luxe étaient ramenés en Chine par les touristes, mais ces derniers ne viennent plus", a déclaré à la presse le commissaire Chan Tsz-tat.

"Les réseaux de contrebande n'ont d'autres recours que de passer par la mer."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.