×
117
Fashion Jobs

Cosmétiques, le boom de la fluidité

Publié le
today 10 sept. 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dans le circuit sélectif, huiles et sérums sont les stars du segment soins. Deuxième catégorie du segment, les sérums enregistrent, sur le premier semestre 2015, une hausse des ventes de 14 % en valeur, et même une hausse de 22 % par rapport au premier semestre de 2011, indique le NPD Group. Les sérums contribuent ainsi aux trois quarts des gains du soin.


D’après le NPD Group, dans le sélectif le segment du soin connaît une reprise portée par le dynamisme des textures fluides


Cependant, cette hausse ne pénalise pas les ventes de crèmes, car le sérum se positionne avant tout comme un geste de beauté supplémentaire, avec une action plus ciblée : sérum défatiguant pour les yeux comme chez Clarins Homme ou antioxydant pour la marque suédoise de soin bio Estelle&Thild.
 
Quant aux huiles, elles enregistrent une croissance de 44 % sur le premier semestre dans le sélectif. Leur force ? Elles se déclinent sur tous les segments du soin visage, corps et même cheveux.

Venue d’Asie et d’Orient, l’huile version cosmétique a longtemps été boudée en France, jugée difficile à appliquer et trop grasse. Mais le vent a tourné, et ces dernières années, les huiles démaquillantes par exemples se sont multipliées dans les rayons; outre Shu Uemura l’un des pionniers du genre, Chanel, Dior ou By Terry ont développé les leurs.

Cet engouement pour les huiles démaquillantes ne concerne pas seulement le luxe, puisque Caudalie, Uriage, L’Oréal Paris, Mixa et Sephora, via sa marque propre, s’y sont mis.

Et pour séduire les consommateurs, sur un marché où plus de 20 % des ventes annuelles seraient générées par les lancements de nouveaux produits, de nouvelles textures alliant la naturalité de l’huile et la technicité des sérums font leur apparition.  
 
Sur le premier semestre 2015, le circuit de la parfumerie sélective a, au global, repris le chemin de la croissance et enregistré une légère hausse de 0,7 % des ventes en valeur, indique le NPD Group. Ce retour dans le vert est surtout porté par le segment soins, qui représente 21 % du marché de la beauté, et contribue à plus de la moitié des gains du circuit, indique le groupe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com