×

Damartex a vu son activité se replier de 4,8 % en 2019/20

Publié le
24 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors qu'il estimait entrevoir les premiers effets de son plan de transformation au premier semestre, avec un chiffre d'affaires stable sur cette période de six mois (+0,1 %), le groupe Damartex signe finalement une année 2019/2020 en repli de 4,8 %, à 686,2 millions d'euros. Rappelons que ses ventes avaient déjà reculé l'an dernier (-4,6 %).


Le magasin citadin de Saint-Germain en Laye - Damart


Les effets de la crise sanitaire ont plombé les comptes du propriétaire de Damart sur la période de janvier à juin 2020 : ainsi, au troisième trimestre, ses ventes ont chuté de 10,3 %, et ont connu la même spirale négative au quatrième trimestre (-10,7 %). Pour surmonter cette période délicate, un prêt garanti par l'Etat de 80 millions d'euros lui a été accordé.

L'entreprise nordiste, qui est composé de trois pôles (mode, maison et santé), a particulièrement souffert au rayon habillement. L'activité de ce département qui comprend ses marques Damart, Afibel, Xandres et La Maison du Jersey a fléchi de 8,8 % sur l'année 2019/20 (à 500 millions d'euros), et même plongé de 18,9 % au second semestre. "La fermeture des points de vente a significativement impacté les ventes de Damart et Xandres, les magasins n’ayant rouvert que le 11 mai. Le quatrième trimestre enregistre un chiffre d’affaires de 87,1 millions d'euros, en diminution de -24,4 % à taux de change réels", détaille le spécialiste du Thermolactyl.

Dans une dynamique complètement inversée, sur la totalité de l'exercice, les pôles "home & lifestyle" et "healthcare" ont respectivement enregistré une hausse d'activité de 7,7 % et 13,5 %. Au sein du département dédié au confort des séniors, l'enseigne Coopers of Stortford a vu son activité croître sur l’année de +42,2 % à taux de change réels, grâce notamment à "une forte résilience durant la crise du fait d’une hausse des activités à domicile pendant le confinement et d’une stratégie déployée depuis plusieurs mois pour renouveler l’offre de l’enseigne".
 
Malgré un rebond d’une partie de l’activité au mois de juin, le groupe "reste prudent quant aux mois à venir. La persistance du risque sanitaire rend difficile toute projection et devrait renforcer la volatilité de la demande. Par ailleurs et comme évoqué précédemment, Damartex continue d’anticiper de lourdes pertes au titre de l’exercice". Le bilan comptable de la société, qui envisage une suppression de 195 postes (dont 159 en France), sera dévoilé le 3 août prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com