Défilé couture automne-hiver 2011/2012: lancement le 4 juillet

Moins dense que la Semaine du prêt-à-porter, la Semaine de la Couture qui s’ouvre le 4 juillet avec les collections automne-hiver 2011/2012 n’en recèle pas moins des trésors de créativité. Univers fantasmé où l’exceptionnel côtoie l’inattendu comme l’élégance sage, la haute couture se veut la vitrine de ce que la mode sait faire de mieux en matière de savoir-faire. "Partie supérieure du prêt-à-porter", selon Didier Grumbach, président de la Fédération Française de la Couture, elle est l’exception française qui, pendant une "semaine", braque les projecteurs sur Paris.


Collection Haute Couture printemps-été 2011: Chanel, Givenchy, Jean Paul Gaultier - Photo: Imaxtree

De fait, si le nombre de couturiers bénéficiant de l’appellation juridiquement protégée "haute couture" est relativement stable (onze à date), en revanche la liste des membres invités s’agrandit depuis quelques saisons. Cette saison, vingt-trois défilés sont inscrits au calendrier officiel, soit trois de plus qu’en janvier dernier, sans oublier les shows et présentations off qui abritent de nombreux talents.

Certes, le rythme est allégé par rapport à la Fashion Week qui peut cumuler jusqu’à onze défilés par jour Il reste que cette prochaine semaine couture gagne un peu plus en intensité. Déjà, le calendrier officiel jusqu’à présent étalé à trois jours, va déborder sur un quatrième avec le show très attendu d’Azzedine Alaïa. En effet, grand absent des podiums parisiens, le couturier a décidé de troquer ses présentations intimistes pour intégrer le rythme officiel. Une entrée qui va dans le sens du renouveau de la couture.

Démarrage donc le 4 juillet avec Anne Valérie Hash à 10h30, puis Christophe Josse qui a reçu l’appellation protégée de couturier en janvier dernier, Bouchra Jarrar, Christian Dior. A 17h, Alexis Mabille. Avant lui, en off, défile Georges Chakra. 18h Adeline André, puis Giambattista Valli, membre invité de cette saison et en fin de journée Iris Van Herpen, autre invitée du calendrier qui avait présenté une collection très remarquée en off en janvier dernier. Autres défilés attendus en off dans la journée, Jantaminiau à 11h et Georges Hobeika à 18h30.

Mardi, Giorgio Armani Privé ouvre la journée, suivi de Maison Rabih Kayrouz, Stéphane Rolland, Atelier Gustavo Lins qui a également reçu l’appellation de couturier. Puis Alexandre Vauthier, Givenchy, Julien Fournié et enfin Chanel qui réintègre son rendez-vous sous les fastes du Grand Palais à la nuit naissante. Le 6 juillet, début avec Valentino, puis On aura tout vu, Elie Saab, Jean Paul Gaultier, Maxime Simoëns et enfin Franck Sorbier, dont les places du défilé ont été mises en vente.


Haute Couture, collection printemps-été 2011: Julien Fournié, Maison Rabih Kayrouz, Giorgio Armani Privé

Le 7 juillet enfin, outre le défilé d’Azzedine Alaïa à 12h, la journée est marquée par les présentations de haute joaillerie. Boucheron, Chanel, Chaumet, Dior, Mellerio dits Meller et Van Cleef & Arpels présenteront leurs joyaux à la presse. Entretemps, se tiennent des présentations off attendues comme Yiqing Yin, Art/C, Marni ou encore Nina Ricci. Jean-Paul Knott présentera également sa première collection croisière.

Enfin, parmi les temps forts "festifs" de la Semaine, notons le "cabinet de curiosité culinaire" qui débutera le 7 juillet dans les Jardins du Palais Royal. A cette occasion, Stella McCartney organise une présentation dans sa boutique du Palais Royal. Alors que le "repas gastronomique des Français" a été inscrit au patrimoine immatériel de l’Humanité, se tiendra du 7 au 10 juillet l’opération "Haute Cuisine, Paris". Parrainé par le chef du Grand Véfour Guy Martin, l’événement rassemblera les acteurs de la gastronomie française et internationale.

Et pour finir, cette année, la Chambre syndicale de la couture a décidé de renouer avec le faste des belles années. En lieu et place du cocktail de clôture qui avait pris ses quartiers au Cercle Interallié, elle organise un dîner au Grand Trianon, à Versailles. Six cent convives sont attendus, entre clientes, presse et créateurs. Un public trié sur le volet qui aura la chance d’inaugurer dans le même temps une exposition consacrée à l’influence du XVIIIe siècle sur la mode contemporaine. Pilotée par Olivier Saillard, directeur du musée Galliera, l’exposition programmée jusqu’au 9 septembre, devrait réunir une centaine de pièces d’une vingtaine de créateurs, dont Chanel, Yves Saint Laurent, Maison Martin Margiela, Vivienne Westwood, Yohji Yamamoto ou encore Ann Demeulemeester.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER