×
173
Fashion Jobs
Publié le
19 janv. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés homme Milan : Gucci, un virage à 360 degrés

Publié le
19 janv. 2015

Le défilé Gucci n’a pas manqué de provoquer une onde de choc, lundi, sortant la Fashion Week milanaise de sa torpeur. Si la griffe phare du groupe Kering voulait marquer une rupture nette avec Frida Giannini et Patrizio di Marco, la directrice artistique et le CEO de Gucci qui ont été remerciés en décembre dernier, elle a pleinement réussi.

La collection automne-hiver 2015-16, franchement surprenante, qui a été concoctée en un temps record, a proposé un nouveau look efféminé bien éloigné du dandy-rock des saisons passées.

Masculin/féminin, la nouvelle âme du menswear de Gucci


Les dix ans de l’ère Frida Giannini sont balayés dès les premiers looks, défilant sous les notes de la musique du film « A single Man » de Tom Ford… L’ambiguïté de ce nouvel homme fragile et romantique présenté par Gucci est renforcée par la présence de mannequins femmes habillées exactement comme lui, avec qui elles se fondent et se confondent de manière troublante sur le podium.

Certains ont du se frotter les yeux en se demandant s’ils ne s’étaient pas trompés de défilé. Seuls les deux grands G enlacés bien visibles sur les ceintures et l’historique mocassin à mors transformé en pantoufle fourrée confirmaient au public qu’il était bien chez Gucci !

Dentelles et blouses en soie pour la nouvelle garde-robe masculine de Gucci


Fins chemisiers à nœud Lavallière, tunique transparente en dentelle ou encore délicates blouses en soie couleur crème, bleu ciel ou rouge vif boutonnées dans le dos se portent sur des pantalons flottants dans les tons rouille, gris ou marine. Viennent compléter le vestiaire des petits pulls ou gilets en laine, ainsi que de grands manteaux et vestes aux manches raccourcies pour accentuer une allure un brin décalée.

Ce look d’intellectuel timide ou de grand enfant incompris est peaufiné par des accessoires bien précis : des bagues aux dix doigts des mains, le béret style artiste maudit ou le bonnet à pompon, le fin collier-chaînette ou encore le ruban de velours noir serré avec un nœud autour du cou. Enfin, pour se chausser, le nouvel homme Gucci prise les pantoufles fourrées trompe-l’œil en forme de faux mocassins et les sandales de moine en cuir, déclinées aussi en version fourrée ou en velours.

Les manches sont nettement raccourcies chez Gucci Homme


Le message est à la fois clair et subtil : ce n’est plus l’habit (Gucci) qui fait l’homme, mais l’homme s’affirmant tel qu’il est qui fait la nouvelle identité Gucci.

Alors qu’elle aurait dû laisser Gucci fin février, après la présentation des collections pour l’homme et la femme, Frida Giannini a préféré anticiper son adieu quittant la maison le 12 janvier en même temps que Patrizio di Marco, qui a quitté ses fonctions en début d'année.

Le designer Alessandro Michele, entouré de l'équipe de style interne, assure pour l'instant l'intérim chez Gucci


En attendant que soit nommé un successeur, c’est Alessandro Michele, collaborateur de longue date de Frida Giannini, responsable des accessoires Gucci, qui a signé cette collection avec toute l’équipe de style interne venue saluer le public à la fin du défilé. Son nom n'a pas été confirmé pour la suite.

Interrogé sur le futur de la marque et sur le prochain directeur artistique, le nouveau patron de Gucci, Marco Bizzarri, a préféré se retrancher derrière un sourire et un « no comment ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com