×
101
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Défilés Homme : Paris se renouvelle en douceur

Publié le
today 16 janv. 2017
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après Londres et Milan, le témoin passe à la capitale française. Paris dévoile à partir de ce mercredi 18 janvier et jusqu’au dimanche 22 ses collections masculines de prêt-à-porter pour l’automne/hiver 2017-18. En dépit de l’instabilité des marchés et de l’agitation qui traverse actuellement les Fashion Weeks, avec de nouvelles expérimentations et les défections qu’elles entraînent d’une capitale de la mode à l’autre, la place parisienne maintient un programme stable, qui se renouvelle néanmoins en douceur.

Louis Vuitton, ici la collection été 2017, marquera l'un des temps forts de la semaine parisienne - © PixelFormula


Au calendrier, 50 marques contre 49 en juin dernier, ainsi que plusieurs présentations sur rendez-vous, où seront notamment de la partie Valentino, Rick Owens, Louis Vuitton, Yohji Yamamoto, Givenchy, Dior Homme, Hermès et Lanvin. A signaler également, en clôture de la Semaine de la mode, dimanche, les défilés mixtes de Paul Smith et de Kenzo, grande nouveauté de cette session.

Cette semaine sera marquée aussi par l’arrivée du créateur français d’origine colombienne Haider Ackermann à la direction artistique de Berluti, où il succède à Alessandro Sartori reparti chez Ermenegildo Zegna. Un rendez-vous à ne pas manquer vendredi soir.

Parmi les grands noms, une défection est toutefois à signaler : Carven, qui a mis sa ligne masculine entre parenthèses. Par ailleurs, comme en juin dernier, Raf Simons et Saint Laurent seront à nouveau absents. Le premier, qui était l’invité d’honneur du Pitti Uomo l’été dernier a décidé de migrer à New York (où il pilote la marque américaine Calvin Klein). De son côté, Saint Laurent, passé sous l’égide d’Anthony Vaccarello depuis juin, choisit de faire l’impasse une fois de plus avec son show masculin.

Haider Ackermann est attendu vendredi pour ses débuts chez Berluti - © PixelFormula


Pour le reste, les maisons se partagent l’affiche entre talents émergents et autres stars montantes de la mode, dont deux petits nouveaux qui vont faire leurs débuts lors de cette tournée. A commencer par le label français Icosae, qui ouvre la danse mercredi 18 janvier, première journée de la Semaine masculine parisienne.

Fondée en 2014 par les frères Valentin et Florentin Glemarec, formés à l’Ecole du Louvre, la marque propose "une nouvelle garde-robe masculine avec des collections aventureuses, pointues et subversives", telle qu’elle le proclame sur son site.

Les jeunes créateurs, remarqués lors de leurs premières présentations pour leur savoir-faire et leur inventivité, s’aventurent sur le terrain d'un nouveau tailoring inspiré de l’esprit artistique underground à travers des silhouettes graphiques épurées.

Icosae, nouveau nom dans le calendrier parisien - DR


Autre nouveau nom, celui de l’originale marque chinoise Sankuanz, fondée par le créateur trentenaire Zhe Shangguan en 2008. Demi-finaliste du prix LVMH en 2015, ce dernier s’est déjà fait repérer par quelques acheteurs référents, ainsi que par Vans avec qui il a signé une collaboration. Après avoir débuté sur les podiums de Londres, il investit Paris, où il va clôturer la Semaine par un show le dimanche 22 janvier.

Le designer conserve toujours son studio de style à Xiamen, dans la province du Fujian en Chine, là même où il a décroché son diplôme universitaire en 2007. Il propose un style street et hip-pop mêlant inspirations asiatiques et occidentales.

A noter, enfin, les débuts avec un vrai défilé de Lucien Pellat-Finet, se cantonnant jusque-là à des présentations statiques, en ouverture de la Fashion Week mercredi. De même, Cerruti annonce son retour sur les podiums vendredi. Depuis un an en effet, la griffe avait mis un terme aux shows en privilégiant elle-aussi des présentations, tout en figurant au calendrier parisien.

A contre-courant, Maison Margiela, dont la collection masculine est pilotée par une équipe de design interne, opte cette saison pour une présentation, vendredi, la marque restant néanmoins dans le calendrier.  
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com