×
Par
AFP
Publié le
19 févr. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés milanais : D&G, Armani, Just Cavalli, Moschino

Par
AFP
Publié le
19 févr. 2007

MILAN (Italie), 19 fév 2007 (AFP) - Des "léopardes" imaginées par Dolce & Gabbana aux jupes bouffantes de Giorgio Armani, le troisième jour des collections de prêt-à-porter milanais pour l'hiver prochain a vu défiler des femmes lianes tout en délicatesse et en séduction.


Créations de Giorgio Armani lors des défilés de prêt-à-porter automne-hiver, le 19 février 2007 à Milan
Photo : Pierre Verdy/AFP

Chez Giorgio Armani, les chaussures se font plates et les jambes restent nues pour ne pas voler la vedette à des robes et jupes qui bouffent et se resserrent juste au-dessus du genou. En velours noir ou en taffetas vert, outre de prendre du volume les jupes montrent aussi parfois ostensiblement un ourlet retourné sur l'endroit.


Un mannequin présente une création de Giorgio Armani lors des défilés de prêt-à-porter automne-hiver, le 19 février 2007 à Milan - Photo : Pierre Verdy/AFP

Pour le soir, le styliste, âgé de 72 ans, a imaginé des vestes miroir et des robes scintillantes entièrement rebrodées de sequins, paillettes et diamants noirs qui façonnent de belles sirènes, ou a simplement parsemé d'éclats de brillants un délicat jeu de bretelles.


Un mannequin présente une création de Giorgio Armani lors des défilés de prêt-à-porter automne-hiver, le 19 février 2007 à Milan - Photo : Pierre Verdy/AFP

Armani est aussi parti à la chasse aux papillons et a ramené dans son filet d'étroites vestes noires rebrodées d'insectes gris, blancs et vieux rose, ou a encore accumulé une multitude de lépidoptères sur une cape ample jetée sur une petite robe noire.


Un mannequin présente une création de Giorgio Armani lors des défilés de prêt-à-porter automne-hiver, le 19 février 2007 à Milan - Photo : Pierre Verdy/AFP

La femme D&G préfère s'envoler dans des robes longues et vaporeuses léopard qu'elle laisse flotter derrière elle, cheveux au vent et gros noeud coordonné noué autour du cou.

Le léopard est partout, en plastron sur un petit pull noir, en ceinture sur une combinaison-pantalon noire zippée, appliqué sur un short minuscule ou encore en blouson floconneux porté sur... de longues jambes nues, seule excentricité pour cette saison de la ligne cadette lancée en 1993 par Domenico Dolce et Stefano Gabbana.


Domenico Dolce et Stefano Gabbana lors des défilés automne-hiver 2007 à Milan - Photo : Filippo Monteforte

De mise chez Giorgio Armani, la jupe bouffante est aussi le vêtement phare chez Just Cavalli où elle se porte cependant beaucoup plus court et encore plus bouffante, faisant la jambe longue et sanglant la taille grâce à de larges ceintures de cuir.


Un mannequin présente une création Just Cavalli, le 19 février 2007 à Milan - Photo : Filippo Monteforte/AFP

Pour sa ligne bis, Roberto Cavalli a imaginé des robes noires ou chamarrées d'ocre et de bleu sombre qu'il fait dangereusement plonger dans le dos jusqu'à découvrir la naissance des reins.

S'il joue avec les volumes en collant des manches bouffantes ou des cols énormes sur des petites robes près du corps, Cavalli s'amuse aussi avec les ors et les cuivres qu'il applique sur des cuirs mats travaillés en blouson perfecto ou en veste matelassée.


Un mannequin présente une création Just Cavalli, le 19 février 2007 à Milan Photo : Filippo Monteforte/AFP

Chez Moschino Cheap and Chic, les lignes se gonflent aussi et font respirer les jambes avec des jupes boule taillées dans de la soie ou du taffetas moiré, agrémentées de vestes et de manteaux trapèze.


Un mannequin présente une création Moschino Cheap and Chic à Milan - Photo : Filippo Monteforte/AFP

Comme à son habitude, la griffe joue avec les couleurs : elle réveille un manteau noir et blanc façon Pierrot avec des gants turquoises, glisse des collants fushia sous une robe noire, ou pose un petit pull rose au-dessus d'une robe-bustier en imprimé léopard.

Mardi 20 février, au quatrième jour des défilés, c'est au tour de Prada, Bottega Veneta, Pollini, Etro, La Perla ou encore Alberta Ferretti de présenter leurs collections dans la capitale italienne de la mode.

Par Katia DOLMADJIAN

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.