×
106
Fashion Jobs
BOT INTERNATIONAL
Apparel, Footwear And Bags Buyer
CDI · LUGANO
GLOBUS
Stellvertretende:r Verkaufsleiter:in Accessoires (M/W/D)
CDI · WALLISELLEN
HUGO BOSS
Stock Sales Administration Manager (w/m/d) 100%
CDI · Zug
LA GARDE-ROBE LGR
Stagiaire Digital Marketing / da
Stage · GENÈVE
M·A·C
Store Manager 80-100% Freestanding Store Zürich Mac
CDI · Zürich
ESPRIT
Mitarbeiter/in Customer Service (M/W, 60%)
CDI · Opfikon
LACOSTE
Assitant Store Manager M/W/D
CDI · LANDQUART
M·A·C
m.a.c Retail-Make-up Artist 80-100% Mac Zürich
CDI · Zürich
BOBBI BROWN
Bobbi Brown Counter Manager Luzern 80-100%
CDI · Lucerne
MORGAN
Conseiller (Ère) de Vente Expérimenté (e) 50%
CDI · AUBONNE
SANDRO SUISSE
Sales Assistant (m/d/f) 80 % Sandro Paris- Zurich m/f
CDI · ZURICH
GLOBUS
Conseiller/Ère de Vente Mode Femmes du Segment Premium
CDI · GENF
BA&SH
Conseiller de Vente H/F - Temps Partiel 33 Heures - Genève
CDI · GENÈVE
ZADIG & VOLTAIRE
Conseiller de Vente (H/F) - Verbier - Saison Eté 2021
CDD · BAGNES
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 20%
CDI · LAUSANNE
IRO
Part Time Sales Assistant
CDI · GENÈVE
KA/NOA
Directrice de Boutique, Vente et Developpement
CDI · LAUSANNE
ETAM LINGERIE
Hôtesse de Vente / Fribourg
CDD · FRIBOURG
AVINAS JEWELRY
Stage Vente
Stage · GENÈVE
AVINAS JEWELRY
Stage Digital Design And Community Management
Stage · GENÈVE
LACOSTE
Lehre Detailhandesfachfrau / -Fachmann Lifestyle Textil M/W/D
CDI · BERN
SIDLER SA
Designer Borse / Fashion Brand / Ticino
CDI · LUGANO
Par
AFP
Publié le
22 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Des soldes bis? Le gouvernement veut aider les commerces à liquider leur stocks

Par
AFP
Publié le
22 mars 2021

Liquidation hors période de soldes ou compensation financière: le gouvernement étudie deux options pour aider les commerçants à écouler ou financer les stocks importants de marchandises qu'ils n'ont pas pu vendre du fait des restrictions, a annoncé lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.


Dans un magasin à Paris, le 20 janvier 2021. - AFP/Archives


"Nous travaillons sur deux options, qui peuvent être complémentaires d'ailleurs: la liquidation des stocks qui normalement n'est possible qu'en période de soldes, (...) et puis pour tous ceux pour lesquels l'indemnisation du fonds de solidarité ne serait pas suffisante, (...) voir s'il n'y a pas des compensations financières", a affirmé M. Le Maire sur RTL.

Il attend des propositions concrètes dans les prochains jours de son ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises, Alain Griset.

Avec la fermeture de 90.000 commerces décidée par le gouvernement, certains, comme les magasins de vêtements ou de chaussures, se retrouvent avec des stocks de marchandises importants qu'ils peuvent plus difficilement vendre, un poids d'autant plus lourd que leur trésorerie a été largement entamée par la crise sanitaire et les restrictions d'activité mises en place depuis un an.

Bruno Le Maire a toutefois défendu le renforcement des restrictions décidées dans 16 départements, afin de "limiter la circulation des personnes dans les lieux clos".

Il a toutefois confirmé que des adaptations pourraient être faites, alors que les commerçants dénoncent des décisions injustes, entre ceux qui peuvent rester ouverts, comme les fleuristes et les salons de coiffure, et ceux qui ne le peuvent pas comme les instituts de beauté.

"Nous allons regarder chacune de ces situations", a indiqué Bruno Le Maire. "Le plus vite est le mieux", a-t-il ajouté concernant une éventuelle décision du gouvernement.

La veille, Alain Griset avait aussi affirmé que la liste des commerces autorisés à rester ouverts serait regardée "au cas par cas" et pourrait évoluer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.