×
108
Fashion Jobs

Diana Spencer muse de Tory Burch au Brooklyn Museum

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
today 9 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tout le monde semble vouloir défiler à Brooklyn, alors pourquoi pas Tory Burch ? C’est peut-être la créatrice des beaux quartiers la plus B.C.B.G. et la plus raffinée d’Amérique, mais il y a toujours un twist malin dans son approche de la mode : tout particulièrement cette année, avec Diana Spencer en guise de muse. Ou, comme la plupart des gens la connaissent : Lady Di.


Tory Burch collection printemps/été 2020 à New York - ToryBurch.com


Ce dimanche matin d’automne ensoleillé, Tory Burch a présenté sa dernière collection sur l’autre rive de l’East River, au Brooklyn Museum, dévoilant une excellente sélection de pièces flatteuses, pleines de fraîcheur et profondément féminines. Elle a également un sens du timing de l’ordre de la prescience, puisque la femme du plus jeune fils de Diana, Meghan Markle, Duchesse de Sussex, venait tout juste d’atterrir à New York ce week-end pour voir son amie Serena Williams jouer la finale de l’U.S. Open.

Les roses anglaises fleurissaient dans cette collection, jusqu’aux mouchoirs délicats déposés sur les sièges des invités, dans le hall principal du musée. La première tenue était composée d’un très beau top évasé en organdi de soie et coton et d’une jupe évasée assortie, portés avec insouciance sur des baskets en daim Tory Burch Sport par Natalia Vodianova. Une association à la grâce subtile, fraîche comme un jardin, qui donnait le ton du défilé.

Mais Tory Burch a pris de soin d’avertir son public : il ne s’agissait « pas de Diana en tant qu’icône de mode, mais en tant que femme forte. Diana l’humanitaire, la femme qui se battait pour nettoyer les champs de mines. »


Tory Burch collection printemps/été 2020 à New York - ToryBurch.com

 
Il n’y avait donc aucune référence évidente aux tenues les plus connues de Diana, mais plutôt des vêtements évoquant son caractère enjoué et déterminé : des trench coats bien vus en tulle de soie, tissu écossais ou cuir plongé, ou encore ces robes parfaitement coupées en coton à pois et soie jacquard, et cette redingote boyfriend en sergé noir.

Une collection qui démontre une véritable assurance de la part d’une créatrice qui n’a jamais étudié la mode, ce qui ne l’a pas empêchée de bâtir une entreprise atteignant quelque 1,5 milliard de dollars de ventes annuelles, en tout juste 15 ans.

Ce printemps, Tory Burch a embauché comme nouveau PDG son mari Pierre-Yves Roussel – un ancien cadre de chez LVMH avec beaucoup d’expérience –, ce qui lui laisse la liberté de se concentrer davantage sur la création. Elle avait également été PDG de l’entreprise auparavant, pendant plus d’un an.


Tory Burch collection printemps/été 2020 à New York - ToryBurch.con

 
« C'est vraiment formidable d’avoir quelqu’un qui me permet de me concentrer sur ce que j’aime : la création elle-même », déclarait Tory Burch, après son défilé à la mise en scène impeccable.

Et le premier rang était assez extraordinaire : Emily Blunt, Janet Mock, Maya Hawke, Charlotte Lawrence, Logan Browning, Alexandra Daddario, Liya Kebede, Karolína Kurková, Hikari Mori, Aya Ōmasa, Halima Aden et Leomie Anderson.
Un mélange cool d’actrices, de militantes et de " it girls", qui nous rappelle que Tory Burch est la griffe de mode la plus cohérente d’Amérique.

Jusqu’à ces robes de soie à motifs graphiques semblant reprendre les carreaux de verre et céramique ornant le sol du hall central géant du musée, connu pour ses peintures à l’huile des grands héros révolutionnaires américains.

C’est justement ce que Tory Burch est à la mode : une femme qui s’est servie de l’ADN de sa propre jeunesse chic et privilégiée pour créer une marque avant-gardiste, la quintessence du luxe abordable et accessible selon l’Amérique. Ce qui aurait sûrement plu à Diana Spencer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com