×
Publié le
28 janv. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Douglas, propriétaire de Nocibé, ferme 20% de ses magasins en Europe

Publié le
28 janv. 2021

Le groupe allemand de parfumerie Douglas, propriétaire du français Nocibé, a annoncé jeudi la fermeture de près de 20% de ses magasins en Europe, pour se concentrer sur la vente en ligne, alors que la pandémie a fait chuter son activité en magasin.


En France, Douglas exploite le réseau Nocibé - DR



"Environ 500 des 2.400 magasins européens seront fermés d'ici à l'automne 2022", a indiqué le groupe allemand dans un communiqué.

Au total, 2.500 postes sont menacés par ces fermetures en Europe, dont "environ 350" en France, où le groupe opère intégralement sous la marque Nocibé, précisent des porte-parole de l'entreprise à l'AFP. Le groupe compte fermer 62 magasins dans l'Hexagone, soit 12% de son parc, le plus important en Europe.

Douglas, notamment présent en Espagne où 103 boutiques et 600 emplois sont concernés, en Italie et en Pologne, justifie ces mesures par le "changement des habitudes de consommation" de ses clients, en faveur des achats en ligne, au détriment des ventes physiques. Ce phénomène, déjà présent avant la crise, a été "accéléré par la pandémie de Covid-19", explique l'entreprise.

Le projet de l'entreprise, qui comporte également un volet de développement de l'activité numérique, a été présenté jeudi matin aux représentants des salariés français. Elle assure vouloir "chercher toutes les solutions" pour un "accompagnement adapté" des salariés concernés par ces suppressions de filiales.

Une grande partie des fermetures devraient en tout cas se faire dans les pays du "sud de l'Europe", où l'activité du groupe a été "particulièrement frappée par l'impact de la pandémie", qui a entraîné plusieurs périodes de fermeture des commerces "non essentiels".

Le groupe est détenu par le fonds d'investissement CVC Capital partners et la famille Kreke, fondatrice des parfumeries Douglas au début du XXème siècle à Hambourg (nord). Le siège actuel se situe à Düsseldorf.

Douglas a connu sur son exercice décalé 2019/2020, clos fin septembre, une forte baisse de son bénéfice opérationnel ajusté (-16,7%), mais le repli de son chiffre d'affaires s'est limité à 6,4%, à 3,2 milliards d'euros. Le groupe a toutefois réalisé des ventes en hausse de 40,6% en ligne, à 822 millions d'euros.

Le spécialiste de la parfumerie fait partie des acteurs de la distribution fortement digitalisés. Sur son dernier exercice, marqué par les conséquences de la première vague de coronavirus, ses ventes en ligne représentaient déjà plus de 25% de son chiffre d'affaires. En Allemagne, celles-ci représentent même près de 40% de son activité, le groupe ayant lancé une marketplace sur ce marché. Un modèle qu'elle déploie à présent en France et en Autriche. Reste à constater la pertinence à long terme de cette stratégie de basculement vers le digital de cet acteur historique du retail physique.


Avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com