×
Publié le
7 févr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Emile Garçon, le fils de la créatrice Nathalie Garçon, se met à la mode upcyclée

Publié le
7 févr. 2022

Fils de la créatrice de mode Nathalie Garçon, dont la griffe connut un grand succès au début des années 2000 (elle fut notamment distribuée dans 350 points de vente, avec le soutien du groupe Garella) habillant nombre d’actrices françaises, Emile Garçon se met à son tour à la création et vient de sortir sa première collection masculine.


Les manteaux brodés signés Emile Garçon


Designer de formation, ayant collaboré aux côtés d’India Madhavi et Claudio Colucci, avant de travailler sous son vrai nom, Emile Stavric, pour le Festival de Cannes, Station F ou l’agence de design végétal Merci Raymond, Emile Garçon profite de la pandémie de Covid et de la maison familiale en Tunisie pour chiner les meilleurs vêtements et leur redonner une seconde vie.
 
"Je suis un enfant de la fripe, et c’est en Tunisie, où ma mère collabore depuis quelques années déjà au développement de la ligne de vêtements upcyclés (Re)born que nos destins se sont à nouveau croisés, explique le créateur. La fripe tunisienne est l’une des plus qualitatives au monde, c’est ici que j’ai pu mettre la main sur quantités de pièces rares et de trésors venus de belles maisons italiennes, écossaises ou américaines. Du travail de chine, j’ai souhaité ensuite personnaliser les vêtements qui me tiennent à cœur, les ai fait broder par l’atelier de Carthage qui travaille déjà auprès de Nathalie Garçon, pour faire naître une première collection en série limitée."

Dans la collection d’Emile Garçon, aujourd’hui proposée au sein de la boutique de Nathalie Garçon, Galerie Vivienne (5, rue de la banque, Paris IIe), le créateur présente une cinquantaine de pièces upcyclées inspirées par les styles de Dries Van Noten ou Paul Smith, autour de manteaux et vestes signés Armani ou Ralph Lauren. Ces pièces sont déclinées dans de belles matières, brodées par endroits et doublées de soie. S'y ajoute une collection de chemises fabriquées par ses ateliers tunisiens à partir de carrés de soie chinés. 


Chemise à base de carrés de soie par Emile Garçon - DR


"(Re)born s’inscrit dans une démarche à l’opposé de la fast-fashion, ajoute Emile Garçon, où les pièces s’invitent au fil des humeurs, des trouvailles et des tendances du prêt-à-porter. Je partage aujourd’hui mon temps entre la Tunisie et Paris, et alimente en petites séries une collection appelée à grandir."

Dans les envies du garçon, le souhait d’aller vendre sa collection chez certains multimarques à l’image de Merci ou du Bon Marché. 
 
Revendiquant un parti pris haut de gamme accessible, "justifié par la beauté des matières et par le savoir-faire des brodeuses" travaillant sur ses pièces, le créateur propose ses manteaux à partir de 350 euros, ses vestes à partir de 250 euros et ses chemises en soie à partir de 240 euros.
 
Passant, à l’instar de sa mère Nathalie Garçon, une large partie de son temps en Tunisie, le créateur organisera en mai une grande exposition dédiée au recyclage au sein de la Galerie Musk & Amber à Tunis. "La fripe pour la fripe ne nous intéresse pas, conclut-t-il. Notre idée est de montrer que l’on peut redonner de la noblesse aux tissus oubliés en transformant certains vêtements en véritables pièces d’art."
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com