×
202
Fashion Jobs
HUGO BOSS
Junior Brand Manager Leather Accessories Boss Man
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Trade & Consumer Marketing Manager Estée Lauder/Origins
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Clinique Travelling Consultant 100%
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 100% Zürich
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 100% Lausanne
CDI · LAUSANNE
GLOBUS
Mitarbeiter:in ***Delicatessa Kundenservice (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
GLOBUS
Verkaufsberater:in Men Fashion im Bereich Premium (w/m/d)
CDI · WALLISELLEN
THE KOOPLES
Permanent - Concession Manager - Globus Zurich Homme f/h
CDI · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Responsable de Corner Flagship - Genève
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Lead Logistics Inbound And Outbound Planning
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Estée Lauder / Clinique Counter Coordinateur - Manor Sierre - 40%
CDI · Sierre
GLOBUS
Verkaufsberater:in Accessoires Für Pop-up (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
ZARA
Visual Merchandiser 100% (M/W/D) Zara Geneve
CDI · GENEVA
SIDLER SA
jr. Sales Assistant - Runner / Luxury Brand / Seasonal Contract (ft) / st. Moritz
CDI · SAINT-MORITZ
HUGO BOSS
Operations Procurement Merchandise Shoes Woman & Leather Accessories
CDI · Coldrerio
SIDLER SA
Store Manager / Luxury Company / Lucerne
CDI · LUCERNE
Publié le
17 juin 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Enseignes: quelles sont les tendances maillots pour l’été?

Publié le
17 juin 2021

L’analyste Retviews by Lectra se penche sur le vestiaire balnéaire des femmes: quels seront les maillots les plus plébiscités sur la plage durant la période estivale 2021? Pour répondre à cette question, il a passé au crible l’offre swimwear des sites marchands de plusieurs enseignes généralistes comme & other stories, New Yorker, Zara, C&A, Mango, Yamamay ou encore H&M. Les sujets des formes privilégiées, des couleurs clés, et des prix pratiqués sont ainsi abordés.


La teinte orage a le vent en poupe cette saison - Zara


Le premier enseignement est que, côté modèles, le maillot une-pièce continue sa progression dans l’assortiment de ces chaînes au positionnement accessible, même si le bikini reste très dominant. Ainsi en 2021, le une-pièce compte pour 18% des produits swimwear, contre 16% en 2020.  


Composition de l'assortiment des maillots deux-pièces, entre les bas, les hauts avec et sans armatures. - Retviews by Lectra


Concernant les deux-pièces, les hauts à armatures font aussi un retour en force (de 12% de l’offre à 14% en 2020), au détriment des tops sans armatures. "Les consommatrices sont-elles fatiguées de leur tenues sportives et confortables et prêtes à ressortir leur look sexy pour l’été? se demande Retviews by Lectra. Il semble que les détaillants se tournent vers le retour des hauts de bikini glamour avec soutien et rembourrage pour flatter les courbes".


Exemple de maillots commercialisées par les enseignes cet été - Retviews by Lectra


Pour la gamme de couleurs, si l’on exclut les teintes habituelles que sont le noir et le bleu, c’est la nuance orange qui tire son épingle du jeu cet été, avec une croissance de 20% parmi l’assortiment des marques examinées. Les teintes vives que sont le violet (+19%), le vert (+18,7%) et le bordeaux (+18%) signent aussi de belles progressions cette saison.


Evolutions du pricing des maillots de bain - Retviews by Lectra


Enfin, sur la question des prix, il semble que les retailers aient décidé de les augmenter quelque peu. Cette année, les prix les plus fréquemment constatés sont passés de 14,99 euros en 2020 à 19,99 euros en 2021. Le montant moyen d’un maillot de bain a lui aussi augmenté, de l’ordre de +9%, à 44 euros. Pour justifier une telle hausse, l’analyste se demande si la situation actuelle du Covid-19 influe sur les décisions des enseignes, qui chercheraient peut-être à capitaliser au maximum sur leur période de vente à prix plein depuis la réouverture des commerces en Europe ce printemps.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com