×
96
Fashion Jobs

Esprit relance son activité en Chine continentale avec Mulsanne JV

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 2 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'enseigne de mode en difficulté Esprit a l'intention de réorienter son approche en Chine par le biais d'une joint-venture, dans l'optique de relancer le marketing et la commercialisation de la marque dans le pays. La société, cotée à la bourse de Hong Kong, s'est associée au groupe Mulsanne, également coté à Hong Kong.


Esprit


Esprit détiendra une participation de 40 % dans la joint-venture, par l'intermédiaire de sa filiale Million Success, tandis que Mulsanne contrôlera une participation majoritaire au capital de la coentreprise. L'accord ne concerne que la Chine continentale, Hong Kong, Macao, et Taïwan en sont exclues.

Le secrétaire général d'Esprit, Patrick Lau Yiu Pong, a déclaré dimanche dernier dans un communiqué de presse que la Chine continentale était "un pilier important" de son plan stratégique de croissance. 

Mulsanne est une société de portefeuille qui collabore avec des marques pour exploiter plus de 2000 magasins en Chine. Le groupe possède donc une solide expérience du marché de la mode dans ce pays.

Il faudra un certain temps pour mettre sur pied la coentreprise, dont le lancement est prévu pour l'été prochain, à condition qu'elle obtienne les approbations réglementaires requises en Chine. 

En clair, que va-t-il se passer pour Esprit ? De toute évidence, l'objectif est d'accélérer sa croissance. Mais à court terme, l'enseigne fermera certains de ses magasins sur le continent asiatique (ceux dont les performances sont inférieures aux attentes), avant que le solde de ses actifs ne soit transféré vers la nouvelle joint-venture.

"Les dirigeants estiment que l'opération permettra de créer une base solide pour la marque Esprit, afin d'améliorer son positionnement et d'accélérer sa croissance", selon le communiqué.

Car la croissance tarde à arriver : les performances d'Esprit sont décevantes depuis plusieurs années. L'établissement d'un partenariat avec Mulsanne pourrait s'avérer très bénéfique pour l'entreprise en difficulté, dont les activités en Chine sont encore assez modestes. Au cours de son dernier exercice complet, ses ventes en Chine continentale ont connu un déclin à deux chiffres, et représentaient moins de 4 % de son chiffre d'affaires total.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com