×
83
Fashion Jobs

Exploit pour l’entrée en Bourse de Brunello Cucinelli

Publié le
today 27 avr. 2012
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pour son premier jour de cotation, Brunello Cucinelli, la marque italienne spécialisée dans le cachemire haut de gamme, qui introduisait vendredi 33% de son capital à la Bourse de Milan, a enregistré « un succès extraordinaire ». Suspendue dès l’ouverture pour excès de hausse, le titre a été introduit sur le marché vingt minutes plus tard, bondissant d’emblée de 33,42% à 10,34 euros alors que la séance s’inscrivait en recul de 1,59%.

Le prix d'introduction avait été fixé à 7,75 euros, soit le prix maximum de la fourchette établie durant l’offre publique, donnant à la société une valorisation de départ de 527 millions d'euros. Dès l’introduction, une ovation a retenti dans l’imposant palais Mezzanotte, siège de la Bourse italienne à Milan. «C’est une journée de fête pour la Bourse. Il faut remonter à la bulle Internet ou au tout début des années 1990 pour retrouver un tel succès lors d’une cotation », s’est réjoui le directeur général de Borsa Italiana, Rafaelle Jerusalmi.

Les prémices de cet exploit étaient déjà visibles ces derniers jours. L’offre publique qui a précédé la cotation a dû en effet être écourtée, la demande des investisseurs ayant atteint plus de 17 fois le nombre d'actions offertes. La cotation, d’abord prévue pour le 3 mai, a du coup été anticipée à ce vendredi 27 avril. « La clé de ce succès réside dans le processus totalement innovant de cette introduction en Bourse, qui a démarré son parcours il y a huit mois, bien avant les délais traditionnels. D’habitude, les candidats à la cotation font leur road show auprès des investisseurs 15 jours avant leur entrée en Bourse. Brunello Cucinelli a pris quant à lui le temps de présenter l’entreprise à ses potentiels acheteurs et de leur expliquer sa démarche en les faisant venir chez lui en Ombrie. Du jamais vu dans la finance », commente Rafaelle Jerusalmi.

Selon Stefano Rangone, de Mediobanca, l’une des deux banques conseil avec Bank of America Merrill Lynch, « tous les principaux investisseurs américains et anglais ont pris des participations dans la société ». Il y a quelques jours des grands noms du Made in Italy ont également annoncé leur entrée dans le capital du roi du cachemire : Zegna, à hauteur de 3%, Benetton (2%), mais aussi Marco Pamieri, le fondateur et propriétaire des sacs Piquadro et Federico Marchetti, le PDG du site de vente en ligne Yoox. Même le Japonais Itochu Corporation a investi dans la marque italienne.

«C’est un beau signal pour l’Italie, cela veut dire que les investisseurs croient en notre pays. Je suis très heureux, car Zegna est notre fournisseur depuis toujours, quant à Benetton, je me suis inspiré d'eux pour les couleurs lorsque j’ai démarré», explique Brunello Cucinelli, sous le coup de l’émotion, heureux d’avoir trouver «de nouveaux partenaires garant de cette entreprise et de son avenir jusqu’au siècle prochain ». En fin de journée le titre clôturait la séance sur une hausse spectaculaire de près de 49,68% à 11,6 euros dans un marché en hausse de 1,85%.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com