Fabergé : Gemfields opte pour l'offre de rachat de Fosun

La société minière britannique Gemfields, propriétaire du célèbre joaillier Fabergé, a recommandé mardi à ses actionnaires d'accepter l'offre de rachat lancée par le chinois Fosun pour 256 millions de livres (290 millions d'euros).


Le spécialiste des pierres précieuses pourrait développer son activité en Chine - Gemfields

L'offre de Fosun, officialisée mardi, est en concurrence avec celle du principal actionnaire de Gemfields, la société d'investissement sud-africaine Pallinghurst Resources.

« Compte tenu des défis que pose l'offre non sollicitée de Pallinghurst pour l'indépendance de la société (...), le comité indépendant entend recommander aux actionnaires d'accepter l'offre de Fosun de manière à sécuriser une issue plus intéressante pour leur investissement », indique Gemfields dans un communiqué.

La société prend toutefois le soin d'expliquer que l'offre de Fosun « n'est pas équitable et raisonnable », mais a surtout l'avantage d'être plus élevée que celle de Pallinghurst.

Fosun propose 45 cents par action de Gemfields, soit 18,2 % de plus que celle de Pallinghurst.

Gemfields, société spécialisée dans les pierres précieuses, est surtout connue pour être le propriétaire depuis fin 2012 du joaillier Fabergé, dont le nom est resté associé aux célèbres oeufs créés pour les tsars de Russie.

Fosun estime pouvoir accompagner le développement de Gemfields comme un acteur de premier plan dans le domaine des pierres précieuses, notamment dans la production d'émeraude et de rubis, en renforcant sa présence en Chine où la demande est en plein boom.

Fosun, créé en 1992 à Shanghai, est un groupe diversifié présent dans la santé ou encore le loisir. Il possède notamment le Club Med en France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

JoaillerieLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER