×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
10 févr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fabio Pampani devient le PDG de Douglas pour l’Europe du Sud

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
10 févr. 2021

Douglas poursuit sa restructuration et remanie sa direction. Fin janvier, la chaîne de parfumerie avait annoncé la fermeture de 500 de ses 2.400 boutiques en Europe, ainsi que la suppression de 350 postes en France. La plateforme poursuit actuellement la réorganisation de sa structure en Europe du Sud et va regrouper ses filiales d’Espagne, d’Italie et du Portugal.


Fabio Pampani devient le PDG de Douglas pour l’Europe du Sud - Douglas


C’est Fabio Pampani qui prendra les commandes de la région dès le mois de mars prochain. Depuis 2017, il est directeur général de l’entreprise en Italie. Doté d’une longue expérience dans le secteur du retail, le dirigeant italien a fait ses premiers pas chez le Gruppo Coin et a poursuivi sa carrière comme directeur général d’OVS dès 2001. Neuf ans plus tard, il a quitté l’entreprise pour prendre le même poste chez Upim, avant d’être nommé en 2013 à la direction générale de la chaîne italienne de parfumerie LLG Leading Luxury Group. En novembre 2017, le groupe Douglas a racheté la société et a propulsé Fabio Pampani à la direction du marché. Avec cette acquisition, l’entreprise allemande est devenue le premier distributeur de parfumerie en Italie avec plus de 500 boutiques.

"Avec son expérience et sa profonde connaissance du marché, c’est le dirigeant adéquat pour mettre à profit le grand potentiel de Douglas et offrir le meilleur service possible à nos clients d’Europe du Sud, alors que la société poursuit son évolution vers un format digital avec des boutiques physiques", affirme Tina Müller, la PDG de Douglas. Le nouveau président régional et directeur général de Douglas pour le Sud de l’Europe sera à la tête d’une nouvelle structure unifiée. Ana Rojo, la directrice générale du parfumeur en Espagne, va quitter son poste.

D’après les informations publiées par Douglas, la dirigeante a décidé de quitter l’entreprise après trois ans passés à son poste pour mettre en œuvre un nouveau projet professionnel dans un autre secteur. "Nous sommes désolés de son départ. Ana a effectué un excellent travail en pilotant Douglas, qui traverse une phase difficile ces dernières années, surtout depuis le début de la pandémie de coronavirus. Elle a pavé le chemin pour évoluer vers une croissance rentable à l’avenir", reconnaît Tina Müller.

"Nous sommes persuadés que la région du Sud de l’Europe est très bien positionnée pour relever les défis à venir. La réorganisation de la structure de Douglas nous permettra maintenant une gestion plus centralisée", continue la PDG. Le siège de l’entreprise est basé à Düsseldorf, en Allemagne. Ces changements dans la direction s’inscrivent dans le cadre de sa "transformation vers une société digitale avec une activité de boutiques physiques". L’entreprise s’est exprimée à propos de cette nouvelle stratégie le 28 janvier dernier, alors qu’elle annonçait également sa restructuration en Europe et la fermeture de 20% de son réseau de distribution physique.

Pour l’entreprise, le développement du e-commerce est prioritaire. Pendant l’exercice 2019/2020 clôturé en septembre dernier, le chiffre d’affaires tous canaux confondus a accusé un recul de 6,4% à 3,2 milliards d’euros. Mais au cours de la même période, les ventes sur Internet ont quant à elles connu une croissance de 40,6% à 822 millions d’euros. L’activité digitale représente maintenant 25% du total. En Allemagne, ce pourcentage atteint même 40%.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com