Fashion Week: des milliers de New-Yorkais célèbrent la "nuit de la mode"

NEW YORK (Etats-Unis), 11 sept 2010 (AFP) -Le champagne a coulé à flots dans la nuit de vendredi à samedi à New York, où des milliers de personnes ont envahi boutiques et grands magasins pour célébrer la deuxième "nuit de la mode", animée par des dizaines de célébrités du monde du spectacle.

"J'ai l'impression que c'est devenu tellement plus important cette année", s'est exclamée la grande prêtresse de l'événement qui coïncide avec la "Fashion Week printemps-été 2011", la rédactrice en chef du Vogue américain Anna Wintour. La reine du papier glacé avait eu cette idée en 2009 pour relancer la consommation en rade depuis la crise de 2008.

Soutenue par le maire de New York Michael Bloomberg, l'initiative s'est transformée en véritable carnaval du shopping: dans toute la ville, les files d'attente ont commencé à se former dès la fin de l'après-midi devant des enseignes comme Bloomingdale's, Sak's, Barney's ou Macy's, tandis que joailliers et boutiques de luxe préparaient champagne et canapés pour des invités triés sur le volet.

Pour l'occasion, beaucoup de commerçants avaient invité des musiciens ou des DJs, ou organisé des performances : on a pu ainsi voir les créateurs hollandais Viktor Horstling et Rolf Snoeren ("Viktor & Rolf") trinquer en costume-cravate dans un grand lit chez Sak's, ou un marché aux puces "à la française" installé dans l'hôtel Ace au coin de Broadway et de la 29e rue, avec une antenne du magasin parisien "Colette", une enseigne devenue une marque et un synonyme du snobisme français.

D'autres, comme le joaillier italien Pomellato, proposaient un tirage au sort permettant de gagner une bague de la dernière collection.

La fête a frôlé l'émeute en certains endroits, notamment chez Macy's, où la chanteuse Jennifer Lopez, alias "J. Lo", présentait son nouveau parfum. Les 300 premiers à avoir payé 135 dollars avaient le privilège d'être photographiés avec la vedette, les autres étaient impitoyablement repoussés par ses gardes du corps.

Des centaines d'autres fanatiques attendaient ailleurs dans l'espoir d'apercevoir la mannequin Naomi Campbell, l'actrice de "Sex and the City" Sarah Jessica Parker ou la championne de tennis Serena Williams.

Aucun quartier n'a été épargné par la vague déferlante, les températures devenant de surcroît de plus en plus clémentes. Du Meatpacking District (sud-ouest de Manhattan) où se trouvent les boutiques de Stella McCartney ou de la créatrice Diane von Furstenberg, présidente de l'Association des créateurs américains (CFDA), au très touristique SoHo (sud de Manhattan), la fête s'est poursuivie tard dans la soirée, et beaucoup ressortaient des boutiques un peu éméchés et les bras chargés de paquets.

La Fashion Week, elle, continue, avant et après la "nuit de la mode". Fidèle à son goût pour la sophistication raffinée, le Libanais Georges Chakra a montré sa quatrième collection de prêt-à-porter, une collection toute en prouesses, où le corps est mis en valeur par des entrelacs subtils de lanières de satin.

Mini-robes fourreau moulantes ivoire, bleu lagon,ou corail, robes longues aux couleurs changeantes allant du mauve au blanc, empiècements en strass, tout est parfait mais surtout destiné aux candidates aux Oscars, de préférence jeunes.

Par Paola MESSANA

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterPeople
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER