Fashion Week: le crocodile de Lacoste est alerte, Chakra pense Hollywood

NEW YORK, 13 fév 2010 (AFP) -La semaine de la mode automne-hiver 2010 est entrée dans le vif du sujet samedi à New York, avec un défilé Lacoste où le petit crocodile français a montré son immuable vivacité, tandis que le Libanais Georges Chakra se concentrait sur Hollywood.


Lacoste, défilé New York, collection automne-hiver 2010/2011

La "Fashion Week", qui s'est ouverte sur une note sombre avec l'annonce de la mort à Londres du créateur britannique Alexander McQueen, se tient jusqu'au 18 février au rythme de dizaines de défilés quotidiens. Certains stylistes comme Ralph Lauren sont célèbres depuis des décennies, d'autres ont été récemment propulsés sur le devant de la scène, notamment à la faveur du choix par la Première Dame américaine Michelle Obama d'une tenue signée par eux.

Vendredi soir, l'ex-mannequin-vedette Naomi Campbell, 39 ans, a présidé avec Sarah Ferguson, duchesse d'York et ancienne épouse du prince Andrew, deuxième fils de la reine d'Angleterre, un défilé destiné à collecter des fonds pour les victimes du séisme en Haïti.

Sponsor de l'événement, American Express avait vendu un millier de billets entre 100 et 150 dollars, et les tenues portées par des célébrités et signées de divers créateurs --Naomi Campbell avait une robe signée Alexander McQueen-- seront vendues sur le site "Net-a-Porter" à partir du 15 mars prochain.

Samedi, l'habituel public composé de rédactrices de mode, de photographes et de "fashionistas" était de retour, et la matinée a commencé avec la marque au crocodile "Lacoste", qui jouit d'une réputation solide aux Etats-Unis.

Pour cette collection homme-femme, le directeur artistique Christophe Lemaire a opté pour des leggins moulants en tricot, base chaude pour des superpositions multiples. On peut les porter avec des mini-robes ou des maxi-pulls, sous des capes ou des manteaux longs sans manches.

Et on peut rester dans les camaïeux ivoire-gris-perle, ou alors oser les couleurs, avec des mélanges rafraîchissants où le collant sans pied jaune moutarde est surmonté d'une mini-robe en mohair framboise, ponctuée à la taille par une ceinture vert-olive. Sur la tête, on pose une petite toque en feutre moulé, et aux pieds les mocassins en daim ont des talons hauts.

Lacoste poursuit par ailleurs activement son programme pour le sauvetage des espèces en voie de disparition, lancé il y a un an. Première marque au monde à exhiber un logo --le crocodile-- depuis 75 ans, Lacoste gère activement avec le WWF, la Banque Mondiale, et le Fonds pour l'Environnement mondial (FEM) un premier projet au Népal, pour la préservation du "gavial du Gange", une espèce de crocodile en voie d'extinction, reconnaissable à sa gueule fine et allongée.

Un premier groupe de gavials élevés dans une ferme du Népal vont être remis en liberté en mars et suivis grâce à un émetteur jusqu'à leur réinsertion dans leur habitat naturel, a expliqué à l'AFP Véronique Mauduit, responsable de la communication chez Lacoste.

La récession, le chômage et l'environnement ne sont pas les préoccupations principales de Georges Chakra. Le Libanais venu de la Haute-Couture, qui présente à New York sa troisième collection de Prêt-à-Porter, continue à penser à Hollywood, où on l'aime.

Devant un parterre comble où pointaient beaucoup de Libanais aisés, il a confirmé son talent, et sa conviction que toute femme qui se respecte n'apparait pas avant 18 heures. Avec une ligne faite de petites robes de cocktail moulantes aux savants décolletés découpés dans le dos, puis de robes longues à traîne prêtes pour les Oscars, portées avec de longs gants en dentelle noire ou sous un manteau long en satin rouge feu.

Par Paola MESSANA

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

SportLuxe - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER