×
113
Fashion Jobs
UB INTERNATIONAL SAGL
Senior Commercial Director/Ceo
CDI · BELLINZONA
SIDLER SA
Jersey Product Manager/ Luxury Brand/ Ticino
CDI · MENDRISIO
SIDLER SA
Fabric And Raw Material Manager / Luxury Brand / Ticino
CDI · MENDRISIO
SIDLER SA
Emea HR Director/Fashion Brand/Ticino
CDI · LUGANO
SIDLER SA
Showroom & Key Account Coordinator / Zürich
CDI · ZÜRICH
SIDLER SA
Retail Operations Director / Lugano
CDI · LUGANO
CLAUDIE PIERLOT
Vendeur - 10h - Lausanne H/F
CDI · LAUSANNE
THE KOOPLES
Concession Manager w/m - Alsterhaus Hamburg - Full Time
CDD · HAMBOURG
THE KOOPLES
Concession Manager w/m - Oberpollinger - Full Time
CDD · MUNICH
STERNEFOOD
Praktikum Online Marketing Manager
Stage · ZÜRICH
MEDMEISTER
Praktikum Online Marketing Manager
Stage · ZÜRICH
THE KOOPLES
Conseiller de Vente H/F - Roppenheim - CDD 30h
CDD · ROPPENHEIM
LA PRAIRIE
Global Brand Development Intern (Skin Care And Complexion) - February 2020
Stage · ZÜRICH
ICS - SERVICE DE COURRIER INTERNATIONAL
Associé Aux Ventes (à Temps Partiel)
Stage · GENÈVE
ICS - SERVICE DE COURRIER INTERNATIONAL
Caissier Vendeur à Temps Partiel
Stage · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Vendeur/se 50% (Flexible 100%)
CDI · LAUSANNE
HEIMKINOHELD
Praktikum im Bereich Online Marketing
Stage · ZÜRICH
GUCCI SWISS RETAIL SA
Gucci Welcomist
CDD · ZURICH
SIDLER SA
Merchandise Planner Emea
CDI · LUGANO
TALLY WEIJL
Internship Assistant Designer
Stage · BASEL
DIGITAL MINDS
Praktikum Online Marketing Manager
Stage · ZÜRICH
GUCCI SWISS RETAIL SA
Gucci Client Advisor
CDD · ZURICH

Fashion Week : l’homme s’offre une affiche explosive à Paris

Publié le
today 14 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tout ce qui bouge dans la mode masculine semble s’être donné rendez-vous à Paris. Après Londres et Milan, la capitale française prend le relais, confirmant sa domination et son pouvoir d’attraction inégalé. Jamais comme en cette saison la Fashion Week Homme parisienne n’avait offert une affiche aussi intéressante et excitante. Du mardi 15 janvier au dimanche 20, la Ville Lumière va accueillir 56 défilés dédiés aux collections de menswear pour l’automne-hiver 2019-20, contre 50 en juin dernier.


Celine et son menswear lancé par Hedi Slimane seront au centre de toute l'attention - © PixelFormula


Un programme alléchant, qui risque toutefois d'être perturbé samedi 19 par les manifestations des Gilets jaunes. Ce qui a poussé quelques maisons à déplacer leur défilé, comme Thom Browne, qui défilera plus tôt dans la journée, ou Dior, qui a avancé son show la veille à 18h, obligeant Enfants Riches Déprimés programmé à la même heure hors calendrier de se décaler à 20h. Le défilé Sacai est lui avancé de 10h00 à 9h00 le samedi matin, tandis qu'Andrea Crews passe de 13h à 15h.

A l’affiche, aux côtés des ténors Louis Vuitton, Dior, Hermès, Balmain et les incontournables créateurs japonais, pas moins de onze nouveaux noms, entre débutants et grands retours, griffes prestigieuses et créateurs émergents, alors que cinq marques sortent du calendrier : Y/Projet, qui a défilé au Pitti Uomo cette saison ; Maison Margiela et Agnès b, qui ont opté pour un show mixte durant la femme à partir de 2019 ; Lanvin, racheté en février par le groupe chinois Fosun International, fait l’impasse alors que le directeur artistique du menswear, Lucas Ossendrijver, vient de quitter la maison après 14 ans ; enfin, Alexander McQueen a décidé de présenter désormais ses collections masculines sous forme d'événements plus intimes. Le premier aura lieu à Londres en mai 2019.

Ces défections seront largement compensées par une kyrielle de nouveautés, dont le très attendu show de Celine Homme by Hedi Slimane, qui clôturera la semaine le dimanche 20 à 20h et devrait marquer un nouveau chapitre important pour la maison. Les looks Homme dévoilés en septembre (voir photo) avec la collection féminine ont été particulièrement appréciés par les acheteurs. Le créateur, qui a révolutionné la silhouette masculine lors de son passage chez Dior au début des années 2000, ne manquera pas de provoquer l’hystérie…

Autre show sous haute tension, celui de Berluti avec l’arrivée aux commandes de Kris Van Assche, alors que la marque avait fait l’impasse en juin après le départ d'Haider Ackermann. Le designer belge, qui a dessiné le menswear de Dior pendant 11 ans, a dévoilé quelques looks en octobre dernier et renommé le label « 1895 Berluti Paris ». Grande attente pour son premier show le vendredi 18 à 13h.

Aux côtés de Berluti, à signaler deux autres grands come-back : celui de Vetements, qui a défilé pendant la Haute Couture en juillet dernier et se positionne à nouveau sur le calendrier masculin, et celui de Raf Simons, qui revient à Paris après deux ans à New York. Le styliste belge, qui vient d’être remercié par Calvin Klein, dont il était le directeur créatif depuis août 2016, avait choisi de s’installer dans la Grande Pomme, où défilait aussi sa marque de menswear. Il semble désormais avoir clos l’aventure américaine.


Vetements revient à la Fashion Week Homme de Paris - © PixelFormula


Parmi les nouvelles stars parisiennes, il faudra compter aussi sur l’Irlandais Jonathan Anderson, qui délaisse Londres le temps d'une saison pour présenter à Paris la collection de son label J.W. Anderson. Il sera présent aussi le samedi 19 avec Loewe, la marque espagnole dont il est le directeur artistique, qui fait son entrée au calendrier des défilés masculins de Paris.

Autres grands moments, le tout premier défilé de Jil Sander à Paris, le vendredi 18, alors que la marque quitte les podiums milanais après plusieurs années, ainsi que celui de l’homme de Jacquemus, dont la collection a été lancée l’été dernier avec un show à Marseille. Seront surveillées de près aussi les deuxièmes collections de Virgil Abloh chez Louis Vuitton, le jeudi 17, et de Kim Jones chez Dior, le samedi 19, ainsi que le dimanche 20, Alyx, qui a débuté à Paris en juin dernier.

Un mardi riche en nouveautés

La première journée, ce mardi 15, riche en nouveautés, constituera également l’un des temps forts de la Fashion Week, avec pour la première fois dans le calendrier trois créateurs parmi les plus courus du moment. C’est le designer américain Heron Preston qui ouvrira le bal parisien à 15h avec son label street, workwear et couture. Lancée début 2017, la marque connaît une fulgurante expansion.

Elle sera suivie à 16h par Fumito Ganryu, qui a choisi la Ville Lumière après le lancement très applaudi lors du salon Pitti Uomo de Florence, en juin dernier, de sa nouvelle ligne casualwear aux accents sportifs et athleisure. Enfin, le soir à 20h, les projecteurs s’allumeront sur un autre designer japonais talentueux, Takahiro Miyashita, connu pour son esthétique urbaine expérimentale. Le créateur a défilé à la Fashion Week masculine parisienne dans le passé avec sa première marque, Number (N)ine, fondée en 1996, qu’il a stoppée en 2009. Il revient dans le calendrier avec son nouveau label, Takahiromiyashita The Soloist, lancé en 2010, qui a défilé pour la première fois à Tokyo et à Florence, au Pitti Uomo, en janvier 2018. La journée se conclura avec le show hors calendrier de la marque danoise de streetwear de luxe Han Kjøbenhavn.


Fumito Ganryu consituera l'un des temps forts de la Fashion Week. A ne pas manquer ce mardi 15 - © PixelFormula


Paris brille aussi pour son très excitant calendrier de présentations, avec là encore de nombreux nouveaux noms et grands débuts. A commencer par Maison Kitsuné, qui dévoilera le vendredi 18 la toute première collection de la nouvelle directrice artistique, la Sud-Coréenne Yuni Ahn, qui était auparavant la directrice du design des pré-collections et des collections défilés de Céline, après plusieurs saisons à la création des accessoires sous l'égide de Phoebe Philo.

Rochas Homme ouvrira aussi un nouveau chapitre, le samedi 19, sous l’égide du nouveau directeur créatif, Federico Curradi, ainsi que Smalto, le vendredi 18, avec l’arrivée aux manettes de Jean-Luc Amsler. Dans l’agenda des présentations les plus courues, à ne pas manquer non plus : la marque Clot des Hongkongais Edison Chen et Kevin Poon, la coréenne System et la française Oneculture à ses tous débuts. Mais aussi le label durable Phipps, lancé l’an dernier par Spencer Phipps, un ex-styliste du menswear de Dries Van Noten, le Japonais Yoshio Kubo ou encore Lazoschmidl, fondée en 2014 par le duo suédois-allemand Josef Lazo et Andreas Schmidl, qui défile habituellement à Stockholm.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com