Fast Retailing entre au capital de la maison Lemaire

Le groupe japonais Fast Retailing renforce les liens noués avec le designer Christophe Lemaire. Alors que celui-ci est devenu directeur artistique du centre de R&D parisien d’Uniqlo en 2016, le distributeur nippon prend aujourd’hui une part minoritaire au capital de la maison de mode du styliste. Christophe Lemaire et son associée Sarah-Linh Tran conservent le contrôle de la société.


Christophe Lemaire - Uniqlo

Il s’agit d’une réorganisation de capital, puisque BPI France, qui épaule la maison Lemaire depuis 2015 via son fonds Mode et Finance 2, cède sa place à ce groupe industriel à la présence mondiale. Le chiffre d’affaires de la maison parisienne de prêt-à-porter masculin et féminin « est ainsi passé de 2 à 10 millions d’euros en 3 ans », note BPI France. Un organisme sur lequel a pu compter le designer pour l'accompagner « à un moment où notre société avait besoin de grandir et de se structurer, expose Christophe Lemaire. Le projet et la marque ont aujourd'hui atteint une maturité et une reconnaissance qui permet d'aborder une nouvelle étape de développement en accueillant Fast Retailing, déjà partenaire stratégique de l’entreprise depuis 2015, à notre capital. »

Fast Retailing précise d’autre part que le mandat de Christophe Lemaire à la tête du pôle de création parisien d’Uniqlo est renouvelé pour 5 ans. Il ne s’agit pas pour le groupe japonais d’un premier investissement dans l’univers du prêt-à-porter haut de gamme, puisqu’il détient la marque Theory depuis 2003. Fast Retailing, dont les enseignes françaises Princesse tam tam et Comptoir des Cotonniers sont à la peine, n’a à ce stade pas l’intention de faire du label Lemaire une filiale du groupe.

Christophe Lemaire avait pour la première fois fait équipe avec Uniqlo pour une capsule mode lors de la saison automne/hiver 2015. Une seconde mini-collection avait été créée pour le printemps-été 2016, avant qu’il ne soit nommé la même année à la tête de la ligne Uniqlo U (émanation de leur coopération), un vestiaire aux basiques à la fois fonctionnels et sobres, rehaussés d’une touche créative.

Porté par l'expansion d'Uniqlo à l'export, le groupe aux 3 400 magasins prévoit de franchir la barre des 2 100 milliards de yens (16 milliards d'euros) sur son exercice 2018, soit une hausse de 13,3 % de ses ventes par rapport à l'année précédente. 

Avec l’arrivée de Fast Retailing à son capital, Lemaire, pilotée par le general manager Jérôme Helffer, qui a succédé au directeur général Bastien Daguzan en avril 2017, consolide son actionnariat, tout en renforçant ses liens avec le géant japonais. La maison de prêt-à-porter connue pour son style chic intemporel, particulièrement apprécié au Japon, et positionnée dans un luxe accessible, va pouvoir surtout poursuivre son développement.

Entre 2012 et 2017, son chiffre d’affaires a été multiplié par cinq. Distribuée à travers quelques 200 clients multimarques, notamment en Europe et en Asie, la griffe, qui a changé de nom en 2015 passant de Christophe Lemaire à Lemaire, dispose aussi d’une boutique en propre à Paris, dans le Marais, au numéro 28 de la rue de Poitou.

La marque née en 1991, qui a quelque peu été mise en sommeil dans les années 2000 quand Christophe Lemaire occupa la direction artistique de Lacoste, puis d'Hermès, réunira le 26 septembre sur le podium parisien ses collections masculine et féminine. Son premier défilé mixte.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER