Fiorucci : dans les starting-blocks pour sa relance

Fiorucci annonce sa renaissance alors qu’elle s’apprête à célébrer son 50ème anniversaire. La marque icône italienne, fondée en 1967 par Elio Fiorucci, qui avait disparu du marché ces dernières années, revient sur le devant de la scène avec l’ouverture d’un pop-up store ce jeudi 16 mars à Londres au sein des grands magasins Selfridges.

Une image du nouveau site de la marque - fiorucci.com

Si aucune communication officielle n’a été diffusée jusqu’ici, la marque n’en a pas moins activé un compte Instagram depuis le début de l’année, où elle annonce l’ouverture de ce magasin éphémère.

Elle a par ailleurs créé un site, où elle indique clairement le retour de Fiorucci pour cette année. « En 2017, la fête recommence », précise encore le portail, en se référant à l’esprit ironique et fun du créateur précurseur Elio Fiorucci, et à la relance imminente de la marque.

Des affiches avec le célèbre logo aux deux angelots ont commencé à apparaître sur les murs de Londres, tout comme des annonces d’emploi sur des sites anglais pour travailler comme vendeur pour Fiorucci chez Harrods ou Selfridges.

Rachetée en 1990 par le producteur de denim japonais Edwin, lui-même passé sous le contrôle du géant nippon Itochu en 2014, Fiorucci a été cédée fin 2015 à la femme d’affaires anglaise Janie Schaffer avec son partenaire en affaires et ex-mari Stephen.

Cette dernière a notamment fondé dans les années 1980 la chaîne de sous-vêtements Knickerbox. De 2008 à 2012, elle a occupé le poste de chief creative officer chez Victoria’s Secret, dirigeant ensuite, le temps d’un passage éclair de trois mois, la division lingerie et beauté des grands magasins anglais Marks & Spencer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER