×
117
Fashion Jobs

Fosun lance une offre de rachat de Tom Tailor

Par
Reuters API
Publié le
today 19 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Berlin (Reuters) - Le conglomérat chinois Fosun International a annoncé mardi une offre sur la chaîne de prêt-à-porter allemande en difficulté Tom Tailor, dont il détenait déjà 29 % du capital, pour en prendre le contrôle. Le propriétaire du Club Méditerranée poursuit ainsi le renforcement de sa présence dans le secteur de la mode en Europe.


Collection printemps-été 2019 - Tom Tailor


Le groupe, qui a pris il y a un an le contrôle de Lanvin - la plus ancienne maison de couture française toujours en activité -, précise qu’il va acheter des nouveaux titres Tom Tailor au prix de 2,26 euros par action dans le cadre d’une augmentation de capital rendue publique lundi soir.

En souscrivant à la totalité de l’opération, qui permettra à Tom Tailor de lever 8,6 millions d’euros soit une valorisation de l’entreprise de 96 millions d’euros, Fosun verra sa part atteindre 35,35 %, passant ainsi le seuil des 30 % qui, selon la législation boursière allemande, oblige un investisseur à lancer une offre sur le solde du capital.

Vers 11h40 GMT, le titre Tom Tailor s’envolait de 11,40 % à 2,42 euros, un cours qui représente une division par cinq par rapport au dernier pic, inscrit l’an dernier, de la valeur.

Tom Tailor, société créée en 1962, basée à Hambourg et positionnée sur le milieu de la gamme du marché de l’habillement, a souffert comme nombre de ses pairs de la tendance croissante des consommateurs de faire leurs achats en ligne.

Le mois dernier, Gerry Weber, autre enseigne de la mode en Allemagne, a déposé le bilan à la suite de l’échec de discussions avec ses partenaires financiers.

Heiko Schaefer, président du directoire de Tom Tailor, a déclaré que l’augmentation de capital, qui aura lieu le 22 février, était un signe de confiance dans le plan de restructuration de la filiale Bonita de l’entreprise, enseigne de mode féminine. En décembre, le groupe avait déprécié la valeur de cette marque de 120 à 130 millions d’euros. « Nous considérons le fait que Fosun se porte acquéreur de tous nos nouveaux titres comme un gage de confiance par rapport au chemin que nous avons pris », ajoute-il.

Fosun, qui contrôle également la marque de lingerie et de collants haut de gamme basée en Autriche Wolford et détient une part dans la marque de mode française Iro et dans la griffe masculine italienne Caruso, a progressivement renforcé sa présence au capital de Tom Tailor après un premier investissement en 2014.

En 2015, le conglomérat a racheté la banque privée allemande Hauck & Aufhaeuser Privatbankiers pour 210 millions d’euros. Les incursions d’entreprises chinoises en Allemagne - comme le rachat du spécialiste allemand de la robotique Kuka par le chinois Midea en 2016 puis le rachat surprise cette année de 9,7 % de Daimler, la maison mère de Mercedes, par le constructeur automobile chinois Geely - ont créé la stupeur dans le pays.

De ce fait, en décembre le gouvernement allemande a abaissé à 10 % du capital le seuil à partir duquel il peut lancer des enquêtes de sécurité nationale lorsqu’une entreprise non-européenne achète une participation dans une société allemande.

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.