×
Publié le
24 sept. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Frangin Frangine ouvre un pop-up store et veut séduire les femmes

Publié le
24 sept. 2018

Du mercredi 26 au samedi 29 septembre, la griffe de mode enfantine Frangin Frangine ouvre les portes de sa boutique éphémère au 68 rue du Cherche-Midi, dans le VIe arrondissement parisien. Depuis sa création en 2009, c’est la seconde fois que la marque qui s’est construite autour de la vente directe s’essaie à l’exercice du pop-up store.


Visuel de la pré-collection d'automne de Frangin Frangine - DR


Cette ouverture, même de courte durée, ne doit cependant rien au hasard puisque depuis maintenant 18 mois, Frangin Frangine a deux nouvelles propriétaires. « En tant que mamans, nous étions clientes de la marque, nous avions aussi envie d’une nouvelle aventure professionnelle. Nous avons rencontré l’équipe de la marque qui souhaitait passer la main et nous avons fini par racheter le fonds de commerce de Frangin Frangine, à savoir le nom, la base de donnée clients, le site Internet ou encore les patronages », raconte Mylène Kiener, qui a donc quitté le marketing de la marque de joaillerie Poiray pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Une aventure qu’elle partage avec Aude Auberon qui officiait précédemment comme chef de produit pour Etam.

Ensemble, elles ont choisi de conserver l’esprit rétro de Frangin Frangine. Initialement lancée par deux mères de famille tenant un blog de couture, qui avec le succès s’est mué en marque pour enfants, Frangin Frangine avait été rachetée en 2012 par Yseult Vitrolles, qui a donc à son tour cédé la marque il y a quelques mois.

Outre son e-shop refait à neuf, Frangin Frangine mise sur la vente à domicile. La marque organise ainsi une centaine de ventes par an, un canal qui génère aujourd’hui 30 % du chiffre d’affaires. « Nous n’avons pas un modèle qui nous permet d’intégrer les multimarques car nous ne voulons pas imposer de doubles marges. La gestion en direct permet de proposer des vêtements de qualité fabriqués en Europe à un prix juste (le prix moyen est d’environ 40 euros, ndlr) », précise Mylène Kiener. Ainsi, s'il y a quelques années Frangin Fragine s’était tournée vers les multimarques, aujourd’hui elle se concentre sur la vente directe, envisageant notamment d’autres ouvertures de pop-up stores en régions.
 
Côté collection, Frangin Frangine ne se limite plus à l’enfant. Comme Louis Louise, Bonton ou Bobo Choses, la marque de mode enfantine veut aussi capter les mamans et a lancé cet été une capsule femmes. Une ligne qui s’étoffe cet hiver avec une dizaine de pièces en 18 ans (38/40) comme des jupons, des blouses à collerette ou des sweats. Le tout proposé aux mêmes prix que les pièces enfants. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com