Giambattista Valli tourne en rond

Giambattista Valli, qui a une nouvelle fois prouvé à l'occasion de son défilé couture ce lundi qu’il était capable de coudre et de couper avec un réel aplomb, a tout simplement besoin de passer à autre chose.


Voir le défilé
Giambattista Valli - automne-hiver 2019 - Haute Couture - Paris - © PixelFormula

Il a présenté une collection Haute Couture tout à fait charmante au Centre Pompidou ce lundi soir glacial à Paris. Et pourtant, on ne pouvait s’empêcher de trouver tout cela vraiment trop familier. Au départ, on avait l’espoir de voir enfin Giambattista Valli sortir des sentiers battus avec ce défilé. Il s’est ouvert sur quelques silhouettes vraiment exceptionnelles et pleine de pêche, des ensembles raffinés avec des mini-jupes ornées de broderies scintillantes associées à des tops ramage cristal. L’un de ces looks coiffé d’un fez à la turc était vraiment sensationnel et apportait un quotient sexy et osé au travail de Giambattista Valli.

Le défilé a donc bien démarré devant un public branché, avec la top de chez Victoria’s Secret Cindy Bruna, toute en dentelle blanche pudique, l’actrice Kate Beckinsale, Olivia Palermo, la princesse Maria-Olympia de Grèce et Chiara Ferragni, qui est vraiment omniprésente.

Pourtant, Giambattista Valli a presque immédiatement repris ses vieilles habitudes. Il a montré des robes de bal volumineuses superbement réalisées (mais encore une fois très identifiables), des robes diaphanes et des tenues de soirée semblables à des tentes, assez grande pour planquer toute une classe d’écoliers dessous.
 

Voir le défilé
Giambattista Valli - automne-hiver 2019 - Haute Couture - Paris - © PixelFormula

La plupart était très belles, en particulier les robes remarquablement sculptées composées de tulle dense. Mais on n’avait pas vraiment l’impression d’assister au travail d’un créateur en train de repousser ses limites pour composer véritablement une garde-robe moderne et complète. Et c’est pourtant ce que nous serions tous très curieux de découvrir, compte tenu du talent incontesté de Giambattista Valli.

Les Français ont une expression pour ça : tourner en rond. Et le grain de sable dans l’engrenage, c’est le créateur lui-même, qui rechigne à se dépasser pour atteindre des formes véritablement nouvelles. En un mot, la mode de Giambattista Valli a besoin d’un nouveau paradigme.

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER