×
96
Fashion Jobs

Giorgio Armani s’adjuge aux enchères 300 m² dans la Galleria de Milan

Publié le
today 10 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

C’est une guerre impitoyable que se livrent désormais les griffes de luxe pour obtenir un espace au sein de la Galleria Vittorio Emanuele II, la très centrale galerie marchande qui relie la cathédrale au théâtre de la Scala, où transitent chaque année 22 millions de visiteurs. Dernière victoire en date, celle de Giorgio Armani, qui s’est adjugé 302 mètres carrés pour un loyer annuel de 1,9 million d’euros.


La première boutique d'Armani dans la Galleria - DR


La mairie de Milan, propriétaire des lieux, cherche depuis quelques années à en revaloriser les superficies commerciales en faisant monter les prix des concessions à travers des appels d’offre sur présentation de dossiers. En ce cas précis, elle a appliqué pour la première fois un mécanisme d’enchères, l’espace, occupé jusque-là par l’opérateur de téléphonie Tim, étant considéré comme plus prestigieux car donnant sur l’Octogone, le cœur de la galerie.

La base de l’offre était de 670 440 euros annuels, tandis que les concurrents avaient 3 minutes maximum pour relancer. Parmi les concurrents Prada et Tod’s. A la 24ème relance, c’est finalement Giorgio Armani qui s’est adjugé l’emplacement pour les 18 prochaines années.

"C’est un exemple vertueux démontrant comment la capacité d’innovation introduite dans l’administration publique, représentée ici par un appel d’offres aux enchères, peut apporter des avantages économiques à la ville et, par conséquent, à ses habitants », souligne dans un communiqué l’adjoint Roberto Tasca, soulignant comme il est satisfaisant aussi de voir « de prestigieux investisseurs italiens et internationaux participer à ces enchères pour s’assurer une présence dans la Galleria. Un fait qui atteste de l’actuelle grande vivacité de Milan ».

De nouvelles règles



La maison Armani est déjà présente dans la galerie milanaise, avec une boutique dédiée aux accessoires de 220 mètres carrés, située entre Gucci et Louis Vuitton. Mais son contrat de location arrive à échéance en 2020.

La griffe avait fait son entrée dans le "Salon de Milan", tel qu’il est surnommé, en 2013, reprenant la concession des marques Andrew’s Ties et Camicie St.George du fabricant Cravattificio Zadi, pour un loyer au mètre carré deux fois moins élevé par rapport à celui qu'elle s'est engagée à payer pour le nouvel espace. Mais depuis, la municipalité a imposé de nouvelles règles et les prix des loyers ont nettement augmenté.

Selon les dernières concessions attribuées, ils varient de 6 000 à plus de 12 000  euros le mètre carré. L’été dernier, par exemple, Saint Laurent a mis sur la table 1 million d’euros à titre de loyer annuel pour s’adjuger 80 mètres carrés. Longchamp, qui vient d’obtenir à son tour une concession dans la Galleria Vittorio Emanuele II, va débourser pour sa part 760 000 euros pour 95 mètres carrés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com