×
206
Fashion Jobs
ETAM LINGERIE
Area Manager H/F
CDI · GENÈVE
GLOBUS
Buyer Menswear (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
ESTÉE LAUDER
District Manager Sales 100% Switzerland
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Third Party Manufacturing Procurement Manager
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
HR Generalist Switzerland
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Product & Trade Marketing Executive - Luxury Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
District Manager Sales 60%
CDI · Zürich
HUGO BOSS
Junior Product Manager Textile Licenses (f/m/d)
CDI · Zug
HUGO BOSS
Brand Development Manager
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
PINK MAHARANI
Part Time Logistics & Key Accounts Manager
Stage · GENEVA
PINK MAHARANI
Conseiller-Ère de Vente
Stage · GENÈVE
HIGHSNOBIETY
Sales Assistant / Client Advisor (Zurich Airport - Pop-up Store) (f/m/d)
CDD · ZÜRICH
TOM TAILOR
Modeberater (M/W/D) Mit 15-20% Arbeitspensum Für Unseren Tom Tailor Outlet Store in Murgenthal
CDI · MURGENTHAL
ESTÉE LAUDER
Logistics Administration Specialist Scm
CDI · Lachen
ETAM LINGERIE
Hôte(Sse) de Vente Temps Partiel 8h
CDI · NYON
Par
AFP
Publié le
15 juil. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Go Sport: l'Autorité de la concurrence donne le feu vert pour le rachat par la Financière immobilière bordelaise

Par
AFP
Publié le
15 juil. 2021

L'Autorité de la concurrence a donné son accord "sans conditions" au rachat par l'homme d'affaires bordelais Michel Ohayon, via son fonds FIB, de l'enseigne Go Sport contre 1 euro symbolique, selon un communiqué jeudi.


Go Sport commercialise un assortiment de marques internationales et plusieurs lignes de produits propres - Go Sport



"Compte tenu des positions détenues par les parties sur les marchés concernés par l'opération", celle-ci "n'est pas de nature à porter atteinte à la concurrence", indique l'Autorité, qui l'a donc "autorisé sans conditions".

L'enseigne spécialisée dans la distribution d'articles de sport, lancée en 1978, avait été rachetée en 1990 par Rallye, la maison-mère lourdement endettée de l'enseigne de grande distribution Casino.

Go Sport emploie environ 2.000 salariés et fait état d'un chiffre d'affaire de 625 millions d'euros pour l'année 2019. De son côté, l'Autorité de la concurrence évoque "un chiffre d'affaires de plus de 300 millions d'euros" dans son communiqué, sans toutefois préciser l'année concernée.

En France, Go Sport indiquait mi-mars s'appuyer sur un réseau de 85 magasins en propre et 48 magasins affiliés. Il exploite également l'enseigne Endurance Shop, soit 45 magasins en affiliation. A l'étranger, la marque est présente via 45 magasins notamment au Qatar, à Oman, au Maroc ou encore en Jordanie.

Fin juin, l'Autorité de la concurrence avait déjà donné son accord au rachat par FIB de 21 magasins français de l'enseigne de prêt-à-porter américaine Gap. L'offre portait sur la reprise d'"un minimum de 358 salariés" sur 372, indiquait le groupe.

Michel Ohayon avait déjà repris, en août 2020, 511 magasins de l'enseigne de prêt-à-porter féminin Camaïeu. Ce fonds d'investissement, également présent dans l'hôtellerie de luxe (Grand Hôtel de Bordeaux, Waldorf Astoria Trianon Palace Versailles) et le vin, avait par ailleurs acquis 22 franchises Galeries Lafayette en régions en 2018.

Il "est également actif dans le secteur de la distribution de jouets via la société Ludendo Entreprises SAS et ses filiales (La Grande Récré, Jouetland notamment)", précise l'Autorité de la concurrence.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.