×
176
Fashion Jobs
AESOP
Retail Consultant (M/W/D)| Teilzeit | Aesop Spalenberg, Basel
CDI · Basel
AESOP
Retail Consultant (M/W/D)| Teilzeit (40-60%) | Zürich Signature Stores
CDI · Zürich
AESOP
Retail Consultant (M/W/D) | Teilzeit (40-60%) | Bern Signature Stores
CDI · Bern
MAMMUT
Head of Design (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
MAMMUT
Purchasing Specialist Hardware / Footwear (M/W/D, 80-100%)
CDI · SEON
MAMMUT
Corporate Strategy Manager (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
MAMMUT
IT Project Manager Ecom/Omnichannel (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
MAMMUT
Commercial Lead E-Commerce (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
MAMMUT
Senior Buyer Apparel (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
SKECHERS
Retail International E-Commerce Coordinator (M/W/D, ft, Permanent)
CDI · CHAM
AESOP
Retail Consultant (M/W/D) | 40%
CDI · Zürich
SANDRO
Concession Manager - Sandro in Globus, Bern m/f
CDI · BERNE
ETAM LINGERIE
Sales Assistant - 22h Morges Boutique
CDI · MORGES
ETAM LINGERIE
Sales Assistant - 8h Morges Boutique
CDI · MORGES
SKECHERS RETAIL SWITZERLAND
Mitarbeiter im Verkauf (50%- 70%)
CDI · ZURIGO
ETAM LINGERIE
Verkäufer 50% Etam Boutique Berne
CDI · BERNE
ETAM LINGERIE
Store Manager - Marin Centre
CDI · LA TÈNE
SKECHERS RETAIL SWITZERLAND
Filialleiter/in (100%)
CDI · BERNA
GLOBUS
Verkaufsberater:in Damenmode (W/M/D)
CDI · WALLISELLEN
GLOBUS
Verkaufsberater:in Damenmode (W/M/D)
CDI · WALLISELLEN
MAMMUT
Creative Lead (M/W/D, 80-100%)
CDI · SEON
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Vendeur(se) - 30h - CDI - Lausanne H/F
CDI · LAUSANNE
Par
Ansa
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Guerre des logos: Chanel perd son procès contre Huawei

Par
Ansa
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 avr. 2021

La maison de luxe française Chanel a perdu son combat contre Huawei Technologies le 21 avril, un tribunal européen ayant tranché que leurs logos ne présentaient aucune similitude.


reuters


Un litige qui souligne la vigilance des grandes maisons en ce qui concerne leurs logos et leurs éléments signatures, qui incarnent souvent le luxe, le style et un sentiment d'exclusivité auprès des consommateurs internationaux. Le différend remonte à 2017, quand Huawei a demandé à l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) d'approuver son nouveau logo pour faire la promotion de matériel informatique, deux arcs de cercle entrelacés verticalement.

Chanel s'y était fermement opposée, arguant que le dessin était trop proche de son logo déposé, composé de deux demi-cercles imbriqués horizontalement, utilisé sur ses parfums, ses cosmétiques, ses bijoux, ses articles de maroquinerie et ses collections de vêtements. En 2019, l'instance européenne avait rejeté l'objection de Chanel, affirmant qu'il n'y avait aucune similitude et aucun risque de confusion dans l'esprit du public.


Le logo déposé par Huawei auprès de l’Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle - Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle



La maison de luxe française a ensuite contesté la décision devant le Tribunal de l'Union européenne, au Luxembourg, qui a fini par rejeter l'appel dans son arrêt de mercredi. "Les dessins en cause ne sont pas similaires. Les signes distinctifs doivent être comparés tels qu'ils ont été déposés et enregistrés, sans modification de leur orientation", a déclaré le tribunal européen. Selon les juges, les différences visuelles entre les deux logos sont importantes. "En particulier, les traits de Chanel présentent des courbes plus arrondies, des lignes plus épaisses et une orientation horizontale, alors que l'orientation du logo Huawei est verticale. Par conséquent, le tribunal décide que les symboles sont différents".

Cette décision peut faire l'objet d'un appel devant la Cour de justice de l'Union européenne, la plus haute instance juridique de l'union. L'affaire porte le titre suivant : "T-44/20 Chanel v EUIPO - Huawei Technologies".