×
113
Fashion Jobs
SIDLER SA
Jersey Product Manager/ Luxury Brand/ Ticino
CDI · MENDRISIO
SIDLER SA
Fabric And Raw Material Manager / Luxury Brand / Ticino
CDI · MENDRISIO
SIDLER SA
Emea HR Director/Fashion Brand/Ticino
CDI · LUGANO
SIDLER SA
Showroom & Key Account Coordinator / Zürich
CDI · ZÜRICH
SIDLER SA
Retail Operations Director / Lugano
CDI · LUGANO
STERNEFOOD
Praktikum Online Marketing Manager
Stage · ZÜRICH
MEDMEISTER
Praktikum Online Marketing Manager
Stage · ZÜRICH
THE KOOPLES
Conseiller de Vente H/F - Roppenheim - CDD 30h
CDD · ROPPENHEIM
LA PRAIRIE
Global Brand Development Intern (Skin Care And Complexion) - February 2020
Stage · ZÜRICH
ICS - SERVICE DE COURRIER INTERNATIONAL
Associé Aux Ventes (à Temps Partiel)
Stage · GENÈVE
ICS - SERVICE DE COURRIER INTERNATIONAL
Caissier Vendeur à Temps Partiel
Stage · GENÈVE
ETAM LINGERIE
Hotesse de Vente 35h
CDD · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Vendeur/se 50% (Flexible 100%)
CDI · LAUSANNE
HEIMKINOHELD
Praktikum im Bereich Online Marketing
Stage · ZÜRICH
GUCCI SWISS RETAIL SA
Gucci Welcomist
CDD · ZURICH
SIDLER SA
Merchandise Planner Emea
CDI · LUGANO
TALLY WEIJL
Internship Assistant Designer
Stage · BASEL
DIGITAL MINDS
Praktikum Online Marketing Manager
Stage · ZÜRICH
GUCCI SWISS RETAIL SA
Gucci Client Advisor
CDD · ZURICH
CLAUDIE PIERLOT
Store Manager Mit Sprachkenntnissen in Französisch - 42,5 Stunden - Jelmoli Zürich - M/F/D H/F
CDI · ZURICH
RETAIL EXPERTS
Boutique Sales & Administration Assistant – Luxusgüter, zh
CDI · ZURICH
MAJE
Verkäufer 40% - Globus Bale
CDD · BÂLE

Homme Privé vise 40 millions d’euros de vente d’ici 2022

Publié le
today 19 mars 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Homme Privé revendique le titre du premier site de ventes privées en Europe destiné aux hommes. Le site a été créé au début de 2018 par Anaïs Broyer, ex-directrice exécutive de l’Agence Profil, une des filiales de GL Events, et Camille Maillard, qui a été, entre autres, responsable marketing de Private Sport Shop. Ce dernier fait d’ailleurs partie des associés ayant participé à la fondation du site, créant ainsi un groupe qui compte aussi Bébéboutik, site de ventes privées pour les « bébés, enfants, mamans ». Le nouveau site pour l’homme bénéficie donc de l’expérience précieuse de son aîné, Private Sport Shop.


Homme Privé fait apparaître son top 3 des ventes - DR


Un an après son lancement, Homme Privé est déjà suivi par une communauté d’un million d’hommes qui se sont abonnés à sa newsletter. « Nous voulons avoir une image de concept store et être un observatoire des tendances. Nous tenons à créer une relation de qualité avec les marques sur la durée et travailler avec elles pour anticiper les moments importants du calendrier ou coller à certaines tendances. Nous mettons un soin particulier à détailler au maximum les fiches produit », explique Anaïs Broyer.

Le site a réalisé un chiffre d’affaires de deux millions d’euros au cours de son premier exercice qui n’a compté que dix mois effectifs en 2018. Cette année, les deux dirigeantes envisagent d’atteindre un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros. D’ici 2022, les objectifs affichés évoquent pas moins de 40 millions d’euros de ventes.


Le site compte déjà 1 million d'inscrits à sa newsletter - DR


Chaque jour, Homme Privé met en ligne entre quatre à sept ventes pour une durée moyenne d’une semaine. Le spectre de marques proposées est large puisqu’il couvre aussi bien le lifestyle (Aigle, Timberland, Abercrombie & Fitch, Colmar), le sport (New Balance), le denim (Diesel, Levi’s, Meltin Pot, Pepe Jeans, G-Star), le casual/sportswear (Emporio Armani, Hackett London, Tommy Hilfiger, Boss, Digel, Redskins), des marques créatives (Bleu de Paname, Commune de Paris, Paul & Joe), des accessoires (Samsonite, Kipling, L’Aiglon) et des montres (Casio, Ice Watch, Seiko, Trussardi), articles très prisés du site.

Cette offre va peu à peu s’ouvrir à d’autres segments, avec notamment du mobilier, de la high-tech, du linge de maison voire un peu de food, déjà apparue sur le site. « Nous profitons effectivement de l’expertise du groupe et des autre sites qui maîtrisent une offre verticale et non généraliste. En un peu plus d’un an, nous avons constaté que nous pouvions recruter une cible urbaine très qualitative. Notre rôle est de leur offrir une sélection premium en phase avec les tendances du moment », rappelle Anaïs Broyer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com