Jennyfer : Sébastien Bismuth s’entoure d’un nouveau comité de direction

C’est avec son slogan « We are back » que Jennyfer tente de reconquérir son jeune public depuis quelques mois, après un changement de main opéré en 2018 sous la houlette d’un consortium d’investisseurs mené par Sébastien Bismuth, ex-dirigeant de Moa puis Undiz. Ce dernier est depuis lors le président de l’enseigne de mode féminine et a récemment constitué autour de lui un nouveau comité de direction pour l’épauler dans la concrétisation du renouveau de la chaîne, révèle FashionNetwork.com.


Le récent concept de magasin de l'enseigne féminine - Jennyfer

Sébastien Bismuth a tout d’abord recruté Emmanuel Locati, avec qui il a précédemment évolué au sein du groupe Etam, pour prendre la direction des opérations de l’enseigne. Un large poste qui régit l’organisation de l’entreprise, tant côté réseau que production par exemple. Emmanuel Locati a construit sa carrière dans le retail : il a tout d’abord passé 11 ans chez Decathlon, atteignant le poste de directeur régional, avant de rejoindre en 2000 le groupe Etam comme directeur commercial France puis d’évoluer vers les fonctions de directeur général Belgique-Luxembourg et directeur international d’Etam.

De 2012 à 2016, il a œuvré pour l’enseigne enfant et puériculture Orchestra en qualité de directeur général délégué avant de retrouver le groupe Etam et d’y occuper la direction retail et opérations internationales jusqu’en mars 2019. Il vient donc de prendre ses nouvelles fonctions.

Un autre cadre passé par le groupe Etam a rejoint la gouvernance de Jennyfer en la personne de Thierry Gosselin, qui prend la direction financière. Ce dernier a endossé durant 25 ans des fonctions de directeur financier dans des enseignes de mode comme Zara (1993-1996), Etam (1996-2007) et Orchestra (2007-2015). Celui qui a rejoint Jennyfer en février dernier avait fondé en 2015 le cabinet B.A.-BA Conseil et enseignait jusqu’ici la finance et la gestion dans des écoles supérieures montpelliéraines.

Autres membres à avoir intégré l’entreprise ? Tout d’abord Stéphanie Cordier, qui a pris en octobre 2018 la direction des ressources humaines de la chaîne, après avoir travaillé au sein du groupe Safilo puis occupé la DRH de Swarovski en France depuis 2014. Au même moment, Jean-Philippe Evrot a fait son entrée chez Jennyfer comme directeur digital et communication. Il a occupé la direction artistique de Colette dans les jeunes années du concept store avant de conseiller des marques de mode et des retailers, et notamment Etam.

Enfin, c’est en interne que Sébastien Bismuth a promu ce mois-ci la nouvelle directrice de l’offre, Florence Leménager, qui avait rejoint la marque en 1997, évoluant d’assistante de production à ses débuts jusqu’au poste de category manager sur différentes familles produit (maille, chaîne et trame) puis de directrice des achats monde en 2018. Un autre membre complète ce comité de direction en la personne de Christian Devlaminck, directeur DSI et supply chain de Jennyfer depuis 2015.

A sa reprise l’an dernier, l’enseigne fondée en 1985, ciblant les adolescentes et les jeunes femmes, disposait d’un réseau de 550 adresses à travers le monde, dont environ 350 en France. En 2018, l’entreprise aurait réalisé 262 millions d’euros de ventes, selon les chiffres de société.com.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER