Kering Eyewear ouvre un e-shop en Chine avec JD.com

Kering Eyewear part à la conquête de la Chine avec  l’ouverture d’un premier magasin e-commerce. La société créée en 2014 par Kering pour gérer l’activité lunettes de ses griffes annonce un partenariat avec JD.com, l’un des leaders de la vente en ligne dans l’Empire du Milieu aux côtés d'Alibaba.

Le patron de Kering Eyewear Roberto Vedovotto - ©Albrecht Fuchs

Le lunetier, qui a dégagé pour 2017 un chiffre d’affaires de 352 millions d'euros, aura son propre site marchand sur la plateforme de JD.com, à travers laquelle il commercialisera une sélection des 14 collections eyewear qu’il développe (Alaïa, Gucci, Bottega Veneta, Cartier, Saint Laurent, Alexander McQueen, Brioni, Christopher Kane, McQ, Stella McCartney, Tomas Maier, Boucheron, Pomellato et Puma).

Kering Eyewear ne donne pas de détails ultérieurs sur cette collaboration, si ce n’est que « JD.com agira en tant que distributeur agréé de ses produits sur ce marché ». Dans le communiqué, le PDG de la société de lunettes, Roberto Vedovotto, se réjouit de cette « collaboration majeure ».  «La Chine est un marché en plein essor pour les ventes e-commerce et une région à fort potentiel de croissance dans le segment du luxe », rappelle-t-il.

Grâce à cet accord, le lunetier aura accès aux 292 millions de clients revendiqués par le portail chinois. Ce qui devrait lui permettre d’accroître notablement ses ventes, d’autant que les consommateurs de ce pays devraient passer de 32 % actuellement à 40 % du marché mondial du luxe en 2024, selon les récentes estimations du Boston Consulting Group (BCG).
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LunettesLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER