×
Publié le
26 août 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kids O'Clock s'offre un pop-up à Paris et prend en charge la seconde main de Tartine et Chocolat

Publié le
26 août 2022

Kids O’Clock renouvelle l’expérience du pop-up store. Après avoir installé un espace éphémère estival au BHV Marais, c’est au cinquième étage des Galeries Lafayette Haussmann, à Paris, que le spécialiste de la mode enfantine de seconde main célèbre la rentrée scolaire.

Campagne de rentrée Kids O'Clock - DR


Jusqu’au 11 octobre, dans un décor de salle de classe, Kids O’Clock, propose une sélection de vêtements, accessoires, chaussures et cartables. Des pièces d'occasion allant du 3 au 12 ans, issues de marques comme Bobo Choses, Bonpoint, Bonton, Petit Bateau, Finger in the Nose ou encore The Animals Observatory et Mini Rodini.

“Nous sommes fiers au travers de ce pop-up d’accompagner Les Galeries Lafayette Paris Haussmann dans leur démarche et leur engagement sincère vers une mode responsable. L’axe retail est capital dans notre développement. Il permet de continuer à démocratiser la seconde main pour enfants à un plus large panel de consommateurs”, explique Laura Roso Vidrequin, qui a fondé Kids O’Clock en 2019.

Basée à Londres, où Laura Roso Vidrequin (ex-acheteuse chez Net-a Porter) est installée, la société Kids O’Clock ne s’adresse pas uniquement aux particuliers souhaitant donner une seconde vie à leurs vêtements, mais propose également aux marques de gérer leur seconde main. 

La griffe de mode enfantine Tartine et Chocolat se lance ainsi dans l’économie circulaire en confiant les ventes de ses pièces d'occasion à Kids O’Clock. Depuis le 20 août, sur son e-shop et dans ses dix boutiques françaises, Tartine et Chocolat propose des sacs de revente qui permettent aux parents d’envoyer gratuitement à Kids O’Clock les vêtements et accessoires Tartine et Chocolat qu’ils souhaitent vendre. Une fois l’enveloppe expédiée, la plateforme se charge du tri, des descriptions, des photos, des mises en ligne et des ventes. Les parents percevront 50% de leurs ventes.

Brai, la marque française de vêtements, accessoires et linge de maison, connue pour ses pyjamas, suivra la même démarche dès le 1er septembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com