×

Korean Smooch, l'e-shop spécialisé dans la beauté coréenne s'ouvre à la distribution physique

Publié le
today 15 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

C’est aux prémices de la déferlante mondiale de la cosmétique sud-coréenne, appelée K-Beauty, qu’Angélique Duprat a lancé l’e-shop Korean Smooch. « Mon site s’est construit sur mon histoire personnelle. J’ai longtemps connu des problèmes d’acné à l’âge adulte. J’ai essayé la cosmétique traditionnelle avant de trouver une solution pérenne grâce à des marques sud-coréennes », raconte la créatrice.


Page d'accueil du site Korean Smooch - DR


Après deux ans de préparation, cette ancienne responsable administrative lance Korean Smooch en 2014 sur ses deniers personnels. Aujourd’hui, le site propose une vingtaine de marques de soin toutes venues de Corée du Sud, comme Blithe. « Je me rends très souvent en Corée et nous testons tous les produits que nous proposons. Des produits qui sont tous conformes à la réglementation européenne », précise Angélique Duprat qui emploie désormais sept personnes.

Depuis un an, Korean Smooch, qui livre ses produits dans toute l'Europe mais réalise encore la majorité de ses ventes en France, a étendu son activité à celle de distributeur pour les réseaux physiques. La société propose désormais ses produits dans les magasins KaDeWe en Allemagne ou chez Luisa Via Roma en Italie. Tout récemment c'est au sein des Galeries Lafayette des Champs-Elysées que la société a implanté une dizaine de marques.

« Nous venons de clôturer une première levée de fonds auprès d’investisseurs privés. L’objectif est de gagner en points de vente physiques », explique Angélique Duprat, qui ne communique cependant pas le montant de cette levée de fonds ni son chiffre d'affaires.

Korean Smooch, qui réalise la majorité de ses ventes via son e-shop, table pour 2019 sur une croissance de 25 à 30 %. Angélique Duprat croit fort en l'avenir de son concept, puisque selon elle la vague K-Beauty n’est pas prête de s’arrêter : « Les consommateurs ne souhaitent plus consommer des grosses marques, ils sont désormais en recherche de formules clean, végétales mais performantes, et la Corée du Sud regorge de petites marques cosmétiques et de fondateurs incroyables. Je pense donc que les perspectives sont très favorables. D’ailleurs le magasin Harrods a récemment agrandi l’espace dédié aux marques coréennes ».


 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com