L’Imprimerie souffle sa deuxième bougie

L’Imprimerie fête ses deux ans. En vingt-quatre mois, cette galerie/concept-store nichée au 16 rue Saint-Merri (Paris IVe arrondissement) a déjà accueilli une vingtaine de marques de DC Shoes à Timberland en passant par New Balance, Lacoste Live !, Puma ou Swatch (résidence en cours)... leur permettant d’assurer un mois durant leur promotion, le lancement d’un produit, d’établir un showroom, une boutique, ou tout ça à la fois. Car raconter l’histoire d’une marque ou d’un produit à coup de scénographies arty et trendy, c’est la vocation de ce lieu hybride et modulable situé à la rencontre de l’art, de la mode et de la culture urbaine, ou plus prosaïquement du centre Georges Pompidou, du Marais et des Halles.

L’Imprimerie
Galerie L'Imprimerie

"20 000 personnes passent quotidiennement devant L’Imprimerie. L’investir c’est donc s’offrir une belle visibilité. Mais cela permet également de mettre à l’honneur des produits spécifiques ce qui n’est pas toujours réalisable dans une boutique traditionnelle", explique Nicolas Guthart, l’un des fondateurs de L’Imprimerie. Récemment, Feiyue y a ainsi dévoilé ses dernières collaborations, Caterpillar célébré les 20 ans de son modèle Colorado et Camper son association avec le designer allemand Bernhard Willhelm.

Mais si L’Imprimerie fête ses deux ans, tout a véritablement commencé il y a douze ans. A cette époque, Regis Morales, David Pattingre et Nicolas Guthart emménagent sur le même palier ; le courant passe, ensemble ils créent le Groupe DNR et lancent Shoes-Up.com. Un site Internet qui par le prisme de la sneaker s’intéresse à la culture urbaine. En 2004, Shoes-Up* devient un trimestriel papier édité à 50 000 exemplaires. Cet OVNI dans le monde de la presse - qui se décline dès 2007 en version bilingue anglais - attise la curiosité des marques, elles veulent y apparaitre, l’équipe du magazine leur concocte des visuels décalés et urbains. Et c'est l’agence de communication WAF Agency - autre entité du groupe - qui s'y colle avec succès.

C’est de ces deux structures (le magazine et l'agence) que nait en 2009 L’Imprimerie. Et si, grâce à Shoes-Up, le lieu attirait jusqu’à maintenant des marques de footwear et de streetwear, le lancement en novembre 2010 du magazine Fricote dédié au fooding suscite désormais l’intérêt des acteurs de l’alimentaire comme les sirops Teisseire qui s’y sont installés en juin dernier. Une nouvelle cible pour l’agence Waf Agency également, qui opère un nouveau développement. Une histoire de "synergies" de groupe en somme…


*A noter que Shoes-Up se déclinera en 2012 en licence japonaise.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

SportMédias
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER