×
169
Fashion Jobs
KA/NOA
Sales Manager
CDI · GENÈVE
HUGO BOSS
Junior Brand Manager Leather Accessories Boss Man
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Trade & Consumer Marketing Manager Estée Lauder/Origins
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 40-60%)
CDI · Uster
DIOR
Beauty Consultant
CDI · ZÜRICH
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 100% Lausanne
CDI · LAUSANNE
GLOBUS
Mitarbeiter:in ***Delicatessa Kundenservice (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
GLOBUS
Verkaufsberater:in Men Fashion im Bereich Premium (w/m/d)
CDI · WALLISELLEN
THE KOOPLES
Permanent - Concession Manager - Globus Zurich Homme f/h
CDI · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Responsable de Corner Flagship - Genève
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Lead Logistics Inbound And Outbound Planning
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Estée Lauder / Clinique Counter Coordinateur - Manor Sierre - 40%
CDI · Sierre
GLOBUS
Verkaufsberater:in Accessoires Für Pop-up (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
ZARA
Visual Merchandiser 100% (M/W/D) Zara Geneve
CDI · GENEVA
SIDLER SA
jr. Sales Assistant - Runner / Luxury Brand / Seasonal Contract (ft) / st. Moritz
CDI · SAINT-MORITZ
Publié le
12 juil. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'Allemagne

Publié le
12 juil. 2007

Chiffres-clés 2006
° Population : 82 millions d'habitants
° Importations françaises textile-habillement en provenance d'Allemagne : 1,2 milliard d'euros
° Exportations françaises textile-habillement vers l'Allemagne : 1,1 milliard d'euros


Industries textiles :

Au deuxième rang des producteurs textiles de l'Union européenne...

L'économie allemande a connu en 2006 son plus fort taux de croissance depuis l'année 2000 : le PIB a en effet progressé de 2 ,7 % l'année dernière. Les composantes de l'activité révèlent un rééquilibrage au profit de la demande intérieure, après plusieurs années où l'activité avait été principalement soutenue par les exportations.

En 2007, l'Allemagne devrait connaître un taux de croissance comparable à celui enregistré en 2006. L'Allemagne, étant à l'origine d'environ 15 % de la production textile des Vingt Cinq, occupe le deuxième rang des producteurs de l'Union européenne, derrière l'Italie.

Cette place est due aux performances du secteur des textiles techniques pour lequel l'Allemagne occupe le premier rang en Europe (alors que la filière italienne est spécialisée dans l'habillement). En 2006, l'industrie textile allemande employait environ 83 000 personnes, soit un repli de 6,4 % par rapport à 2005.




… L'Allemagne est également le deuxième exportateur de l'Union européenne

Pour l'ensemble de l'année 2006, la production textile allemande a accusé un recul de 1,1 % en volume par rapport à l'année 2005. Depuis 1996, l'Allemagne n'occupe plus la place de premier exportateur textile de l'Union européenne.

Selon les statistiques de l'Organisation Mondiale du Commerce, c'est en effet l'Italie qui figure au premier rang des exportateurs textiles de l'Union en 2005, avec une part de 7,2 % dans les exportations mondiales de textile, contre 6,1 % pour l'Allemagne.

Le premier fournisseur de textile de l'Allemagne est l'Italie, qui a totalisé 14 % des importations textiles en valeur du pays en 2006. En deuxième position, la Chine a devancé la Turquie pour la première fois en 2005, et est dorénavant à l'origine de 9 % des importations allemandes de textile en 2006.




Industries de l’habillement :

Premier marché de l'Union européenne...

En 1990, l'Allemagne était à l'origine de 7,3 % des exportations mondiales d'habillement, en 2005, cette part n'est plus que de 6,1 %. A l'instar de ce que l'on peut observer en France, la production de l'industrie de l'habillement allemande est orientée à la baisse depuis plusieurs années. En 2006, les effectifs employés se sont élevés à environ 41 000 personnes, soit un recul de 2,8 % par rapport à 2005.

Sur l'ensemble de l'année 2006, la production des industries de l'habillement a accusé un recul de 14,5 %. Les confectionneurs allemands ont été les premiers à délocaliser la production en particulier vers les pays d'Europe centrale et orientale.

L'Allemagne est avec le Royaume-Uni le premier marché de l'Union européenne, puisque la consommation finale d'habillement s'élève à environ 57 milliards d'euros, soit environ 19 % de la consommation des Vingt Cinq. L'Allemagne a ainsi été le plus gros importateur européen
d'habillement en provenance de Chine en 2006, avec un montant de 4 milliards d'euros (vêtements maille et en tissus), soit une croissance de 8 % par rapport à 2005.



… L'Allemagne enregistre une percée du discount

A l'image de ce que l'on peut observer dans les autres pays d'Europe, la montée en puissance de la distribution organisée s'est principalement effectuée au détriment du commerce indépendant (les indépendants représentent 24 % de la distribution en Allemagne en 2005). Avec 27 % du marché, la part des chaînes spécialisées est en progression (H&M, C&A, Esprit, Orsay, Zara…).

Le phénomène marquant de ces dernières années constitue, sans nul doute, la montée en puissance des discounters, à l'image d'Aldi et Lidl, qui deviennent des acteurs de plus en plus importants de la distribution. La part des discounters s'élève ainsi à 13 % de la distribution d'habillement en Allemagne.

Par ailleurs, l'Allemagne est le leader mondial de la vente à distance (Otto et Quelle). En 2005, la vente à distance était ainsi à l'origine de 13 % des ventes d'habillement. Enfin, les grands magasins sont très puissants outre-Rhin (11 % des ventes, magasins populaires compris), mais ils subissent des baisses sévères, tandis que la part des hypers et supermarchés est de 4 %.



Pages réalisées avec le concours de la Mission Economique de Düsseldorf

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com