×
Publié le
27 juin 2005
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'homme moderne selon les créateurs : un homme libéré qui a de la personnalité

Publié le
27 juin 2005

Les créateurs de mode masculine de tous horizons sont d'accord : l'homme s'est "libéré" depuis plusieurs années. Il a changé de comportement et fait évoluer son vestiaire, bousculant les codes établis, pour mieux en créer d'autres, plus personnels.


Création Hermès pour l'automne-hiver 2005/2006
Photo : Jean-Pierre Müller

A quoi ressemble l'homme moderne ? Quels sont les codes de l'élégance masculine en 2005 ? L'AFP a fait plancher les créateurs de griffes internationales aussi diverses que Hermès, Emanuel Ungaro, Issey Miyake, Francesco Smalto, Dormeuil ou encore la maison Martin Margiela.

Véronique Nichanian (Hermès) estime que "l'homme d'aujourd'hui s'accepte plus et laisse émerger sa vraie personnalité". "Avant, il suivait une tendance, un grand code vestimentaire. Aujourd'hui, il fait cohabiter les styles", poursuit-elle.

En fait, renchérit Naoki Takizawa (Miyake), "il n'y a plus un code de l'élégance avec ses variantes, mais une multitude de codes et d'attitudes: le sens de l'élégance s'est extrêmement diversifié, c'est une chance qui permet à chacun de définir son style propre".

"Beaucoup de créateurs de mode ont finalement obtenu ce qu'ils réclamaient depuis longtemps !, dit la maison Martin Margiela. Il n'y a plus de diktats d'une mode universelle mais plutôt des goûts, des expressions créatives et vestimentaires individuelles. Les hommes peuvent porter ce qu'ils désirent sans idée de mode".

Pour Franck Boclet (Smalto), un Nicolas Cage ou un Vincent Cassel symbolisent ces nouveaux mâles "qui font attention à eux et qui aiment s'habiller". "L'homme devient de plus en plus caméléon: il peut s'habiller différemment tous les jours et suivre ses humeurs", dit-il.


Le styliste français Franck Boclet (Smalto) en janvier 2005 Photo : François Guillot

Dans la même veine, dit José Lévy (Ungaro), le marketing autour de David Beckham, star des stades de football et de la publicité, est positif car il "a rassuré les hommes qui n'auraient jamais osé".

Le créateur appelle cela "le nouveau plaisir de s'habiller". "Avant, à 20 ans, on allait travailler à la banque avec une truc qui ressemblait au costume de papa. Aujourd'hui, il existe des costumes pour jeunes!", affirme-t-il.

Car, le rappelle Pierre-Henri Mattout (Dormeuil ainsi que sa propre griffe), "le comportement des hommes a énormément changé ces dix dernières années: ils sont soucieux de leurs apparences. L'évolution des hommes suivra celle des femmes, il y a 20 ans... Les soins de beauté, la mode, le shopping, l'appartenance à un univers de marque etc".

L'évolution de la société, les relations familiales, de couple, dans le travail, tout a changé et les tabous ont explosé, souligne en substance Véronique Nichanian. "Les hommes ont gagné en sensibilité ce qu'ils ont perdu en pudeur", résume-t-elle.

Et les créateurs de donner des exemples de ce bouleversement vestimentaire. "Ils ont découvert un monde vaste fait de couleurs et de matières", juge encore la directrice artistique de Hermès Homme.

"Ils sont effectivement de plus en plus sensibles aux matières, aux couleurs, à l'architecture d'un vêtement", poursuit Pierre-Henri Mattout.

Franck Boclet se réjouit des mélanges de vestiaires jour et soir comme une veste de smoking avec un jean ou de l'essor des chemises fantaisies à porter sous une veste et sans cravate: "on n'a jamais autant vendu de chemises à plastron!".

Le streetwear et le hip hop ont aidé à décontracter le vestiaire masculin, selon José Lévy. Plus généralement, analyse Naoki Takizawa, "la vague du sportwear a conduit à une décontraction et une liberté auxquels le corps de l'homme moderne ne pourra plus renoncer".

"C'est un défi stimulant pour les créateurs parce que c'est toute la mode masculine qu'il faut réévaluer à partir des grands classiques pour leur redonner un sens actuel qui combine raffinement, intelligence et bien-être", conclut le créateur japonais.

Par Dominique AGEORGES

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com